Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 01:47

Football Borenovic: «Je ne suis pas du tout inquiet»

En dépit de la défaite à Berne (4-1), Ilija Borenovic, le nouveau coach du LS, s’efforce de positiver. Doit-on vraiment le croire?

Ilija Borenovic: «Au niveau de ce que l’on avait mis en place tactiquement, les joueurs ont répondu présent.»

Ilija Borenovic: «Au niveau de ce que l’on avait mis en place tactiquement, les joueurs ont répondu présent.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans sa tête, il espérait secrètement frapper un grand coup à l’occasion de son intronisation sur le banc vaudois et - qui sait? - peut-être même accrocher YB chez lui. Mais rien ne s’est vraiment produit hier comme Ilija Borenovic l’avait imaginé, le visiteur se retrouvant trop vite mené 2-0. Et face à un leader aussi irrésistible, porté par son public qui attend le titre depuis plus de trente ans, cela ne pardonne évidemment pas.

«C’était un match compliqué à gérer pour nous, compte tenu du contexte spécial entourant la préparation de cette partie, devait reconnaître le successeur de Fabio Celestini, nommé deux jours plus tôt. On aurait pu rêver de mieux l’entamer. On manquait de fraîcheur mentale.» Mais pas seulement si l’on songe au troisième but bernois, consécutif à une balle arrêtée - un coup franc de Sulejmani, le maître artificier - à nouveau très mal négociée. On vit en effet Thomas Castella, peu aidé par sa défense en l’occurrence, «sortir aux fraises» comme cela avait déjà été le cas contre Lucerne lors du but de Schürpf ayant coûté sa place à Celestini.

«On aurait pu éviter ce but, concédait Borenovic, cherchant à évacuer sa frustration. C’est en tout cas quelque chose que l’on ne doit pas reproduire si l’on veut rester en Super League.»

Hier au Stade de Suisse, où la joyeuse foule égrène désormais les jours séparant YB du titre, tout n’était pas à jeter pour Lausanne. Ainsi a-t-on apprécié sa seconde période, bien meilleure que la première, ce qui n’était ma foi pas trop compliqué non plus. Revenu à 3-1, le visiteur a même pu parfois bousculer YB et personne ne sait ce qu’il serait advenu si Rapp n’avait pas échoué dans son face à face avec Wölfli (68e), car Lausanne venait de revenir à 3-1 peu auparavant. «Au niveau de ce que l’on avait mis en place tactiquement, avec un changement radical en défense, les joueurs ont répondu présent.»

Un camp à Évian

Et quand bien même si la situation mathématique se complique toujours plus pour la lanterne rouge après le point glané par Sion au même moment, Ilija Borenovic préférait s’appuyer sur ce qu’il avait entrevu après la pause pour trouver des motifs d’espoir. «Par rapport à ce que l’on a montré après la pause, je ne suis pas du tout inquiet, osait-il même avancer. C’est une belle base pour la suite.»

Méthode Coué ou véritable raison d’y croire à nouveau? L’avenir le dira très rapidement, avec la réception de Grasshopper samedi soir à la Pontaise. Un rendez-vous de la vérité qui, pour le LS, devra obligatoirement se traduire par une victoire. «On devra afficher cet état d’esprit rebelle qui m’a plu en deuxième période, afficher la volonté du dernier qui veut se battre», lâchait «Boro». Mais pour cela, il faudra en montrer beaucoup plus au niveau de la grinta.

Afin de préparer au mieux son rendez-vous de samedi, Lausanne s’apprête à traverser le lac Léman pour un camp de quelques jours qui l’emmènera à Évian.

Créé: 23.04.2018, 07h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.