Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 13:17

Football Brésil - Suisse: les réactions

Les Helvètes avaient le sourire après le nul de dimanche soir, alors que la Seleçao quittait le terrain les espoirs déchus.

Les hommes de Petkovic savouraient leur performance dimanche à Rostov, tandis que pour le Brésil, le match nul rimait avec déception.

Les hommes de Petkovic savouraient leur performance dimanche à Rostov, tandis que pour le Brésil, le match nul rimait avec déception. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Denis Zakaria: «On sait qu'il n'est jamais facile d'obtenir un point face au Brésil. On est super heureux de ce résultat. Ce n'était pas facile d'entrer en jeu dans un tel match, face à un tel adversaire (réd: il a remplacé Behrami à la 71e). Mais l'état d'esprit était là. Notre début de match était compliqué. Mais nous ne leur avons pas laissé trop de grosses occasions. Contre un tel adversaire, il faut surtout être très fort défensivement. Après ce nul face au Brésil, nous partirons avec un meilleur état d'esprit face à la Serbie.»

Steven Zuber: «Un premier match, c'est toujours important dans une telle compétition. Un point, c'est bien, mais nous voulions gagner ce match. C'est toujours un superbe sentiment de marquer pour son équipe nationale, que ce soit en match amical ou en Coupe du monde.»

Vladimir Petkovic: «On va commencer à nous prendre de plus en plus au sérieux...» «Il convient de préciser que nous n'avons perdu qu'un seul de nos vingt-deux derniers matches. Et il y a deux semaines, nous avons obtenu un nul en Espagne après avoir également été menés au score, souligne le sélectionneur. Ce soir, l'équipe a, une fois de plus, su réagir à la perfection. Elle a livré face au Brésil le match qu'elle aurait dû livrer en octobre dernier à Lisbonne.» «Nous avons souffert en début de match, c'est normal. Mais nous avons su nous créer des occasions, et mes joueurs y ont toujours cru. Nous avons fait un premier pas. La prochaine étape, c'est la Serbie, mais nous devons savourer ce résultat obtenu face au Brésil.»

Valon Behrami: «C'est une fierté de faire partie de cette équipe. Nous avons toujours cherché à jouer. Nous obtenons toujours des résultats lorsque nous jouons avec notre mentalité. Nous avons montré beaucoup de personnalité. C'est un bon résultat, mais nous n'avons rien accompli. On verra bien ce qui se produit face à la Serbie.» Yann Sommer: «Ce n'était pas simple sur le plan mental d'encaisser un but après vingt minutes. Nous avons vécu des périodes difficiles. Mais nous sommes restés courageux, calmes et confiants. Nous avons beaucoup investi afin d'être prêts pour cette entrée en lice, et c'est une belle récompense.»

Philippe Coutinho: «C'est comme ça, dans un Mondial, les matches d'ouverture sont toujours particulièrement compliqués. Nous aurions évidemment préféré gagner. Sur le but suisse, il y a selon moi une faute évidente sur Miranda. Mais nous devons d'ores et déjà penser à notre prochain match.» (ATS/nxp)

Créé: 17.06.2018, 22h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.