Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:28

Football Chadrac Akolo: «Je veux être titulaire à Amiens»

Après une saison morne à Stuttgart, suivie d’une première participation à la CAN, l'ancien Sédunois veut s’imposer dans son nouveau club.

Chadrac Akolo (couché) est félicité par ses coéquipiers après son but contre l'OGC Nice.

Chadrac Akolo (couché) est félicité par ses coéquipiers après son but contre l'OGC Nice. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il a fait les beaux jours de Sion et Xamax, maintenant il fait ceux du SC Amiens et de la sélection de la République Démocratique du Congo. Chadrac Akolo (24 ans) a frappé fort samedi dernier à Nice en inscrivant le seul but d’Amiens alors qu’il n’était pas titulaire. Si l’attaquant n’a pas commencé le match, c’est à cause d’un été particulier durant lequel il a participé à sa première Coupe d’Afrique des nations (élimination en huitièmes de finales contre la surprise Madagascar). Il nous explique son cheminement récent.

Chadrac, vous attendiez-vous à participer à la Coupe d’Afrique des nations?

Je ne me sentais pas complètement prêt à participer à une Coupe d’Afrique en regard de ma saison en Bundesliga. Mais, par chance, le sélectionneur était dans le stade à mon seul match disputé en intégralité avec Stuttgart. J’ai bien joué et il a estimé que j’avais ma place dans le groupe de la République Démocratique du Congo.

Comment avez-vous vécu cette Coupe d’Afrique?

C’était une magnifique expérience. J’ai découvert les différences entre jouer pour une sélection nationale ou dans un club. Notamment au niveau des attentes du public.

Avez-vous eu droit à un peu de repos après cette aventure?

Oui, j’ai eu quelques jours de congé. Ensuite je suis allé un petit moment au Congo pour continuer de mettre en place mon projet de fondation (ndlr: il veut s'engager en faveur des enfants défavorisés de Kinshasa, où il a grandi). J’en ai aussi profité pour passer un peu de temps avec ma famille.

Et votre retour en Europe?

J’ai d’abord passé à Stuttgart pour finaliser mon prêt à Amiens. Ensuite, je suis allé à Amiens où mon installation s’est bien passée. Je m’adapte bien.

Vous avez pris la préparation en cours de route. Tenez-vous le coup sur le plan physique?

Je souffre un peu à cause de la préparation réalisée avant la CAN. Nous avons eu beaucoup de matches amicaux et avons réalisé un gros travail. Mais le club et le staff d’Amiens étaient au courant et ils ont adapté mon travail.

Est-ce pour cela que vous n’étiez pas titulaire samedi contre Nice?

Exactement. Mais j’ai eu la chance de marquer très vite après mon entrée sur le terrain. Je suis très content, surtout pour l’équipe. On a eu un peu de mal dans ce match et mon but a prouvé qu’on pouvait réagir, même à dix. C’est aussi gratifiant pour moi, ça faisait longtemps que je n’avais pas joué et marqué. Je pense que ça va m’aider pour la suite de la saison de Ligue 1.

Quelles sont vos perspectives pour cette saison?

Mon objectif est de m’imposer comme titulaire. Mais je ne veux pas brûler les étapes, je suis conscient que je sors d’une saison et demie où je n’ai presque pas joué avec Stuttgart. J’en ignore les raisons, mais je prends ça comme une source de motivation. Je ne dois surtout pas faire les choses trop rapidement. Le week-end prochain, on jouera notre premier match à la maison (samedi à 20h contre Lille) et on veut montrer de quoi on est capable.

Créé: 15.08.2019, 11h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.