Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:31

Football Quand le chiffre 0 devient positif

Le néo-promu xamaxien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le sourire de Michel Decastel est étonnant. On ne le qualifiera pas de moqueur, le patron de la Maladière a beaucoup trop de respect envers ses pairs pour se le permettre. Mais il y a quelque chose de croustillant dans ce sourire, un peu de malice parce que, c’est vrai, son équipe vient de jouer un drôle de tour au FC Zurich de «Ludo» Magnin. Dominateur, mais pas finisseur.

Malice, le mot est lancé, qui explique peut-être le mieux les progrès réalisés par le néo-promu ces dernières semaines. De la malice, il en faut au plus haut niveau, sous peine d’être irrémédiablement corrigé. Il en faut et, l’euphorie de la promotion passée – une première victoire à Lucerne, un nul héroïque à la Maladière contre le grand FC Bâle -, NE Xamax en a longtemps manqué.

Chassez le naturel, il revenait chaque fois au galop: l’équipe neuchâteloise, qui aime le beau jeu et qui s’était régalé dans ce registre ces deux dernières années en Challenge League, a alors reçu une série de baffes douloureuses. C’était le message de bienvenue en première division, offert par les anciens au p’tit nouveau.

Quelques raclées mémorables qui sanctionnaient des fautes «bêtes» (ne le sont-elles pas toutes?) et qui avaient fini par troubler les esprits. Ceux des observateurs, d’ailleurs, plus que ceux des acteurs, parce qu’au sein de l’équipe, du club, on connaissait les données, on mesurait les moyens et plus encore la différence desdits. On assumait.

Jusqu’à quand? Là était déjà toute la question lorsque NE Xamax a redécouvert le goût de la victoire en Coupe de Suisse, dans un match piège par excellence. Puis en championnat, la semaine dernière contre Lugano.

Avant ce point, ce 0-0 du Letzigrund qui comble Michel Decastel et qui ne peut que décevoir Ludovic Magnin. Car il y a du positif dans ce match nul et vierge, comme le dit la formule. Du positif individuel, d’abord, avec le match «énaurme» de Laurent Walthert dans la cage, qui a fait le malheur de Zurichois. Un FCZ qui n'est pas le club le plus réaliste de la ligue mais qui, face à Xamax, s'est créé des occasions. Des opportunités annihilées par qui vous savez...

Mais ce 0 est encore plus positif sur le plan collectif, parce que les erreurs qui avaient coûté si cher il y a un mois ont été absentes. Et parce que la malice dont on parlait ci-dessus s’est exprimée par le nombre de fautes «provoquées» au milieu du terrain par les Neuchâtelois. Il n’est en effet jamais facile de prendre le ballon dans les pieds d’un Xamaxien.

Oh, bien sûr, il y a eu du déchet. Il y a même eu, par moments, ce sentiment empli de gourmandise qui disait: «Allez, les gars, croyez-y encore plus, ils sont bons à prendre.» Mais l’essentiel est là: un point, certes zéro but, mais cette impression très nette que l’équipe de Michel Decastel a désormais pris conscience de sa nouvelle réalité.

C’est beau d’avoir bon cœur. Mais dans ce métier, c’est faux d’offrir des cadeaux à ses antagonistes. Même si, pour mener cette mission à bien, il faut contenir ses envies naturelles. On appelle cela, la maturité naissante.

Créé: 30.09.2018, 21h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.