Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 00:28

Football Christian Zock: «J'ai de l'ambition»

Le Camerounais de 23 ans a réussi ses débuts avec le FC Sion. Et il ne veut pas s'arrêter là.

Renato Steffen est battu: Christian Zock impose son physique.

Renato Steffen est battu: Christian Zock impose son physique. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il n'a pas tout fait juste dimanche face à Bâle, Christian Zock. Il y a eu ce penalty provoqué, mais aussi quelques pertes de balles. A côté de cela, il y a aussi eu une belle prestation du milieu de terrain camerounais, qui a impressionné par son abattage et sa percussion. «Pour un début comme titulaire, ça a été, je crois», a-t-il soufflé après la rencontre. Plutôt, oui.

Arrivé de Schaffhouse quelques jours plus tôt, Guy Christian Zock A Bep, son nom complet, a donc imposé son 1,90m aux milieux de terrain bâlois, qui ont souvent dû s'incliner devant sa puissance physique. Luca Zuffi, notamment, a plusieurs fois dû s'effacer pour laisser passer le robuste Camerounais, qui fera encore des dégâts ces prochaines semaines en Super League. En quelques dizaines de minutes face à Lucerne, une semaine plus tôt, il avait d'ailleurs déjà effectué une bonne entrée.

«Pépé» avait impressionné Sion en Coupe de Suisse

Sion a donc eu une bonne idée en allant le chercher en Challenge League, du côté de Schaffhouse. Même s'il est vrai que «Pépé», son surnom au Cameroun, était tellement au dessus du lot en deuxième division qu'il était difficile de passer à côté. Il avait notamment marqué les esprits lors d'un huitième de finale de Coupe perdu en prolongations face au FC Sion en novembre dernier. Arrivé en août 2016 sur les bords du Rhin, il est rapidement devenu l'un des meilleurs joueurs de la ligue.

«Ce qui est sûr, c'est que j'avais l'impression d'avoir fait le tour en Challenge League. J'ai eu l'occasion de montrer ma valeur et j'étais prêt à aller plus haut. Alors, quand Sion m'a contacté, je n'ai pas hésité un seul instant. Je suis content d'avoir signé ici, tout simplement, et je me réjouis de prouver ce que je vaux», a-t-il également déclaré.

Schaffhouse et son «dialecte spécial»

Retrouver une région francophone lui plaît aussi particulièrement, après une année passée à Schaffhouse. «Si encore c'était de l'allemand, ça irait, mais ils parlent vraiment un dialecte spécial là-bas», a-t-il souri, tout content de parler en français après un match. Il v devoir s'y habituer, parce qu'il risque de devoir se présenter souvent devant les journalistes s'il continue sur son impressionnante lancée. Car le jeune homme a de l'ambition.

Arrivé en 2016 en Suisse alémanique, directement du Cosmos de Bafia, au Cameroun, il ne compte en effet pas s'arrêter là: «J'ai de l'ambition, oui. On verra où mon chemin me mène, mais je veux aller le plus haut possible». Pour l'instant, il est à Sion, où il a signé jusqu'en juin 2021.

Bientôt de retour avec les Lions indomptables?

Son ascension en club s'accompagnera d'ailleurs, espère-t-il, d'un retour en sélection du Cameroun. «Pour jouer avec les Lions indomptables, c'est mieux d'être en première division. A Schaffhouse, c'était un peu compliqué. Je suis en contact avec le staff de l'équipe nationale et j'espère qu'ils vont m'appeler bientôt», dit-il encore avant d'aller prendre une douche bien méritée. Car dimanche, comme (presque) chacun de ses coéquipiers, il a mouillé le maillot sur la pelouse de Tourbillon. (Le Matin)

Créé: 28.08.2017, 20h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.