Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 05:53

Football Commentaire: et s’il suffisait de jouer?

L’Ajax Amsterdam offre une magnifique leçon de football à l’Europe, estime notre journaliste.

Les joueurs de l'Ajax rappellent à l'Europe du foot que son sport roi n'est rien de plus qu'un jeu.

Les joueurs de l'Ajax rappellent à l'Europe du foot que son sport roi n'est rien de plus qu'un jeu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jouer, jouer, jouer. Encore et toujours. N’avoir de cesse de jouer. Simplement jouer. Et si l’Ajax Amsterdam rappelait enfin à l’Europe du football que son sport roi n’est rien de plus qu’un jeu? Pour gagner, il suffit de s’éclater. Peu importent les pronostics, les budgets et les noms; au diable l’expérience, même. Le ballon est rond, la pelouse est verte: allez, ça joue.

Combien d’équipes, à un partout à l’extérieur face à cette impériale Juventus, auraient succombé à la tentation d’arrêter de jouer, justement, préférant attendre les prolongations? Pas cet Ajax, pas avec cette foi inébranlable en les vertus de l’insolence. Chaque complicité orientée vers l’avant, avec le goût de l’effort en bandoulière, doublée d’une parfaite justesse technique à tous les postes: sacrée équipe, ma foi.

On n’avait pas assez de doigts au bout des mains, ni suffisamment d’orteils aux pieds, pour compter combien de fois les hommes d’Erik ten Hag se sont retrouvés à quatre ou plus dans la surface adverse lors de la seconde mi-temps, alors même qu’ils avaient l’avantage du score.

Guidées par la tête, les équipes du XXIe siècle sombrent très vite dans le calcul: triste modernité. Le football vrai se joue d’abord avec le cœur. Suffit de se laisser aller, de se lover dans l’instantané, de savourer chaque tressaillement du palpitant: il ne demande qu’à s’emballer.

La tête maintenant: que retenir? L’Ajax Amsterdam, une bande de gamins insouciants qui a mis les vieux grognards du Continent dans leurs petits crampons? Peut-être, oui; d’abord les tauliers du Real Madrid, maintenant les baroudeurs de la Juventus. Mais pas que. Cet Ajax Amsterdam rappelle surtout une épatante vérité à chacune de ses impulsions offensives: c’est lorsqu’il est désintéressé de toute notion comptable que le football vit résolument.

On se souvient alors pourquoi on aime ce jeu. Rien qu’un jeu, certes, mais le plus beau des jeux.

Créé: 17.04.2019, 10h02


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.