Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:42

Football Constantin: «Dès que ça commence à grimper, on est largué»

Le président du FC Sion déplore le manque de vaillance du peloton valaisan. Le duo Zermatten-Bichard pourrait rempiler jusqu’à la pause hivernale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est déjà un peu mieux mais cela reste insuffisant…» Christian Constantin a quitté dimanche le Letzigrund conscient que rien n’avait fondamentalement changé après le départ volontaire de Stéphane Henchoz. Battu 4-2 par un fringuant FC Zurich, Sion est toujours dans le rouge. Le problème de base reste l’absence d’un fond de jeu clairement identifiable et assimilé.

En Super League, toutes les équipes ont un style propre, reconnaissable au-delà des résultats (bons ou mauvais), sauf le club valaisan, dont le spectacle proposé ne ressemble à rien. «Je n’ai pas de ligne de jeu, regrette son boss, que le cyclisme semble inspirer. Tant que l’on est en plaine, ça roule, mes gars font le travail. Mais dès que ça grimpe et que l’on attaque des étapes de montagne, on est largué. Je n’ai plus de leader pour tirer le peloton quand la course se durcit.»

Nommés à titre intérimaire, Christian Zermatten et Sébastien Bichard sont pour l’heure toujours en place et devraient probablement le rester, sans doute jusqu’à Noël (il reste quatre matches). «Qui pourrais-je prendre qui puisse me garantir de renverser la tendance en 15 jours?, (s’)interroge le président valaisan. Difficile de trouver la personne qui connaisse les joueurs…» Voilà qui plaiderait plutôt en faveur des actuels occupants du banc de Tourbillon. «Je ne suis en tout cas pas dans l’urgence de trouver un nouvel entraîneur à la minute…»

«Pour espérer soulever la Coupe, Sion ne peut pas se permettre d’être à la rue en championnat»

La dégringolade du FC Sion au classement n’est bien sûr pas de nature à rassurer son boss. «On en est quand même à sept matches, un seul point. On ne peut pas dire que cela soit très glorieux.» Christian Constantin l’admet toutefois: la Coupe n’est pas loin de constituer la nouvelle priorité. «Pour espérer soulever la Coupe, Sion ne peut pas se permettre d’être à la rue en championnat. On ne va pas gagner ces matches-là si l’on est incapable de produire quelque chose. Non, il faut un vrai déclic…»

Alors, Christian Zermatten et Sébastien Bichard, stop ou encore? «Franchement, répond CC, je n’ai encore rien décidé même si j’ai mon idée. Je dois d’abord en parler avec eux, voir ce qu’ils ont à me dire et comment ils voient les choses afin de les améliorer.»

Nicolas Jacquier

Créé: 11.11.2019, 11h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.