Mardi 25 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:12

Football Constantin: «On est des canards boiteux»

Patron du FC Sion, Christian Constantin fustige le manque d’implication de son équipe. Il s’en est expliqué avec Murat Yakin, «condamné» à rectifier le tir dès la venue de YB, dimanche à Tourbillon.

Christian Constantin attend plus d'implication de ses joueurs.

Christian Constantin attend plus d'implication de ses joueurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Où se situe le FC Sion, champion de Suisse autoproclamé du yoyo? Un jour, il monte au classement et peut s’imaginer un destin européen (à condition d’être repêché par le TAS, ce qui n’est pas gagné du tout); un autre jour, il redescend au point d’être concerné par la bataille pour le maintien comme c’est le cas aujourd’hui après sa défaite au Letzigrund (1-0 contre Zurich), la deuxième consécutive après celle concédée à domicile (0-3 contre Bâle). Ce qui n’est pas fait pour plaire à Christian Constantin, dont l’agacement est perceptible: «On ne peut qu’être déçu de l’envie affichée et du manque d’implication. On est là, mais tranquillement, sans être vraiment là, suffisamment concerné…»

Aussi le président du FC Sion, conscient du danger qui se rapproche, a-t-il parlé en début de semaine à l’équipe, comme il a parlé à Murat Yakin pour un recadrage que l'on peut imaginer sévère. Le temps de l’insouciance est définitivement révolu, l’ancien coach à succès du FC Bâle est désormais lui aussi confronté à un impératif de résultats.

«On est dans un championnat où l’on n’a pas fait d’exploit, constate froidement le boss valaisan. On est dans la routine des choses. On n’est jamais dans la sur-motivation comme un Xamax peut l’être par exemple. La réalité, c’est que l’on est des intermittents du spectacle, alors que les salaires tombent régulièrement à la fin de chaque mois. Ce que l’on fait de bien, on ne le fait jamais assez longtemps. Et ce qui va mal a tendance à durer trop longtemps. C’est terriblement frustrant.»

«Cela devient de la vraie m…»

Autre motif de frustration: le manque de détermination sur les balles arrêtées. Sion a ainsi encaissé… quatre buts sur corner lors de ses cinq derniers matches. «Murat me jure qu’il bosse ces situations spéciales. Moi, ce que je vois, c’est le résultat. Un corner, c’est une affaire de duels et de concentration. Or on n’est pas suffisamment impliqué, ni assez concentré sur ces ballons-là (…) On doit faire sérieusement les choses.»

A cinq journées de la fin, Sion peine toujours terriblement à exprimer le potentiel qu’on lui prête. «On est des canards boiteux, reprend son président. Une fois, c’est fantastique, la fois d’après, on bricole et cela devient de la vraie m…»

Une réaction forte est attendue ce dimanche, avec la réception de Young Boys, dont la tournée des champions s’arrêtera à Tourbillon dès 16 heures. «L’équipe doit faire honneur au maillot, aux gens qui viennent la soutenir. Tout ce que l’on fait, on doit mieux le faire.» En Valais, Christian Constantin ne parle plus d’Europe. «Mon seul vrai souci, c’est de faire les points nécessaires pour me sortir de la mouise dans laquelle on se trouve…»

(nxp)

Créé: 03.05.2019, 11h47


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.