Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

FOOTBALL GC remporte la Coupe de Suisse pour la 19e fois

Grasshopper bat Bâle aux tirs au but (4-3) au Stade de Suisse. Le match s'était soldé sur un match nul 1-1, avec les buts de Steinhöfer (à la 71e pour Bâle) et Hajrovic (à la 75e pour GC).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et pour une fois, ce n’est pas le FC Bâle qui gagne! Les Rhénans ont perdu la finale de la Coupe de Suisse à la loterie des tirs au but face à Grasshopper. Au Stade de Suisse, ils se sont inclinés 4-3 dans cet exercice qui leur avait souri l’an dernier lors de leur finale contre Lucerne et ce printemps face à Tottenham en Ligue Europa. Le score après 120 minutes était de 1-1. Fabian Frei et Bobadilla ont trouvé la transversale lors de cette séance alors que Lang fut le seul tireur de GC en échec. Les Zurichois remportent ainsi la Coupe de Suisse pour la dix-neuvième fois de leur histoire. Une victoire amplement méritée.

Malgré l’ouverture du score de Steinhöfer à la 71e sur un tir dévié par Grichting au bout d’une action qui était partie pour ne rien donner, le FCB pouvait s’estimer heureux de jouer les prolongations. Les Rhénans ont, en effet, énormément souffert face à un adversaire qui a su parfaitement leur fermer les espaces.

Les Zurichois ne devaient pas douter longtemps après ce coup du sort. L’égalisation survenait à la 75e avec une frappe de Hajrovic qui avait surgi après un tir de Lang dévié. Des Zurichois qui n’auraient jamais dû courir derrière le score si l’on songe à cette frappe de Vilotic déviée par Sommer (39e) et cette tête de ce même Vilotic sur la transversale (58e). Et surtout, les Bâlois auraient très bien pu se retrouver à dix à la 57e après une faute de Dragovic sur Anatole qui avait vraiment le poids d’un carton rouge. L’Autrichien avait le bonheur de n’écoper que d’un avertissement.

Lors des prolongations, les deux équipes bénéficiaient toutes deux d’une chance en or par Ben Khalifa et Bobadilla. Le Vaudois était stoppé par Diaz en raison de son manque de promptitude et l’Argentin voyait sa frappe détournée par Bürki. (si/Le Matin)

Créé: 20.05.2013, 19h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.