Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:16

Football Bisou à Ronaldo: «Je ne devais même pas y aller»

Le jeune homme qui a embrassé Cristiano Ronaldo lundi est un youtubeur à succès: Carmine Biancaniello. Avec son compère l’humoriste Samir Alic, ils avaient tout prévu. Enfin presque.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous, on voulait juste faire un truc de ouf, quelque chose que l’on pourrait raconter à nos enfants. Après, je ne pensais pas que l‘image allait faire le tour du monde.» Carmine Biancaniello s’y connaît pourtant en matière de contenu viral. Il en a même fait un métier puisque ses vidéos humoristiques ont trouvé leur public sur YouTube (Dans la vie de Carmine, 80 000 abonnés, une vidéo record à 1.7 millions de vues).

2000 francs d’amende?

L’homme qui est allé embrasser Cristiano Ronaldo, lundi soir à Genève, au milieu de la déroute des champions d’Europe contre les Pays-Bas (0-3) n’est donc pas tout à fait une groupie. De là à penser qu’il s’est offert un coup de pub, il n’y a qu’un pas. «Si j’avais cherché de la visibilité, j’aurais porté un tee-shirt avec mon nom dessus, répond ce Broyard de 25 ans. Bien sûr que la scène a fait le tour du monde mais c’est un buzz anonyme. D’ailleurs, partout on me prend pour un fan homo de Ronaldo.» Le plaidoyer se heurte aux mécanismes des jours d’après, cet article en tête. Mais Carmine sort un dernier argument de sa manche, imparable. «En fait, je ne devais pas y aller. C’est Samir qui devait courir sur la pelouse.»

L’œuvre d’un duo

Par Samir, il faut comprendre l’humoriste Samir Alic, complice devant la caméra et admirateur assumé de CR7. «L’opération baiser» est donc l’œuvre d’un duo, lequel a posté, hier, une vidéo de son «making-of» (déjà 40 000 vues). La preuve que tout était planifié, même si les choses ne se sont pas déroulées exactement comme prévu. «Samir devait y aller et moi filmer, explique Carmine. Mais avec ce score inattendu, on osait plus trop se lancer de peur que Ronaldo le prenne mal. Samir m’a dit: «aide-moi». Alors j’y suis allé.» Les stadiers? «Il y a assez de place pour passer entre eux». Et Ronaldo? «Moi j’adore Buffon et la Juventus; du coup je ne suis pas un grand fan. Mais j’ai apprécié son attitude. Il s’est laissé faire, tout en contrôle. Je crois qu’il a tellement l’habitude de maîtriser son image, qu’il n’a aucun souci à gérer ce genre d’intrusions.» Reste cette question qui a travaillé presque tous les témoins de la scène: ce bisou, était-il destiné à la joue de l’icône ou à ses lèvres? «Sur la joue! Dans le feu de l’action, j’ai passé une main sur son épaule avant de l’embrasser pour bien filmer et il a tourné sa tête au moment où j’avançais. Du coup, selon les angles, on croit que je veux atteindre la bouche.» Pour Samir, par contre, pas de doute: la bise s’en va se poser sur le buste de la star. «Il n’avait pas le choix. Samir embrasse où il peut», s’esclaffe le trublion.

Au final, cette «soirée extraordinaire» s’est terminée par un rapport de police. «On n’a pas été malmené. Comme Samir est un peu connu et qu’il y avait beaucoup de Bosniens et d’Albanais, l’ambiance était même plutôt sympa. Après, on nous a dit qu’on allait prendre 2000 francs d’amende et trois ans d’interdiction de stade. Mais je n’ai pas compris si c’était acté ou une fourchette maximale. On était trop excités pour être attentifs. Ce serait quand même un peu cher pour un bisou, non?» En effet. Mais si les clics explosent sur les pages de ces deux joyeux lurons, le «baiser à CR7» deviendrait alors le meilleur des investissements. (nxp)

Créé: 28.03.2018, 19h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.