Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 08:20

Football Duperret: «Les jeunes sont responsables mais l’ASF aussi»

S’il ne cautionne pas l’organisation de matches illégaux, le directeur sportif d’Yverdon s’étonne que l’on puisse continuer à «museler» tous les jeunes footballeurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Serge Duperret (65 ans) a bien sûr été informé des matches sauvages qui se sont déroulés en fin de semaine dernière dans la région lausannoise, et les attroupements, au mépris absolu des règles sanitaires les plus élémentaires, que ces rencontres hors la loi ont alors pu provoquer. «J’ai cru comprendre qu’il y avait aussi des jeunes d’Yverdon, avec nos maillots, explique le directeur sportif d’Yverdon-Sport. Il y en avait aussi du LS. Ce qui est arrivé était prévisible. Ces gamins n’en peuvent plus de ne pas pouvoir jouer. D’autant que certains n’ont que le foot dans la vie. Or on est en train de les museler.»

«Le foot amateur et des jeunes doit pouvoir reprendre»

S’il ne cautionne nullement ce genre de rassemblement, le dirigeant du nord-vaudois comprend ce qui a conduit ces jeunes à se regrouper pour en découdre sportivement lors d’un tournoi improvisé (on a notamment disputé un Servette-Lausanne et un Lausanne-Yverdon).

«On a tous eu 20 ans, reprend Duperret. Ces jeunes, on leur a dit 1000 fois non, on leur a répété 1000 fois qu’ils ne pouvaient pas s’entraîner. Même s’ils sont coupables et ont commis une grosse bêtise, ils n’avaient aucune perspective… On est confronté à un phénomène de saturation, on ne peut plus les retenir. Qui n’aurait pas envie de rejouer? A un moment donné, ils se sont organisés entre eux. Pourquoi ne leur a-t-on pas laissé une porte entre-ouverte pour qu’ils puissent s’exprimer? Si l’on autorise les enfants à retourner à l’école, pourquoi doit-on leur interdire de rejouer au ballon? Le foot amateur et des jeunes doit pouvoir reprendre.»

«Tous ces gamins, ils font quoi quand il fait beau dehors?»

Pour l’ancien boss du FC Le Mont, club qu’il a présidé durant plus de quinze ans et conduit jusqu’en Challenge League avant une relégation volontaire en 4e ligue en 2017, les jeunes en question ne sont pas seuls en cause. «Les jeunes sont responsables mais à mes yeux, l’Association Suisse de football porte elle aussi sa part de responsabilités, au même titre que les Associations régionales. Du jour au lendemain, ces gens-là ont décrété que tout était bouclé. Tout a été classé. Mais s’est-on seulement préoccupé des familles qui s’entassent dans de petits appartements? Tous ces gamins, ils font quoi quand il fait beau dehors? On se soucie beaucoup des professionnels mais qui pense aux milliers d’amateurs et autres juniors privés de leur passion? (…) Depuis 48 heures, on me demande si je connaissais des joueurs. Mais je n’étais absolument pas au courant de cette démarche.»

Pour notre interlocuteur, l’ASF devrait urgemment assouplir sa position. «Laisser les jeunes sans possibilité de s’entraîner jusqu’au 1er septembre n’a aucun sens. On revendique le droit de pouvoir simplement refaire du football. Alors que tout est bientôt à nouveau rouvert, je ne vois pas où est le problème. Avec des restrictions sanitaires qui ne sont pas si lourdes à mettre en place, les clubs pourraient tout à fait reprendre leurs activités normalement. Un avis de droit a conduit l’ASF à tout arrêter. Faut-il désormais un nouvel avis de droit afin de pouvoir recommencer? Aujourd’hui, le ballon est prisonnier de restrictions qu’il importe d’assouplir.»

Une première ouverture pourrait intervenir dès le 27 mai, jour où le Conseil Fédéral doit dévoiler quelques modalités supplémentaires liées au déconfinement.

N.JR

Créé: 25.05.2020, 09h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.