Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:14

FOOTBALL «Le passeport suisse? Je ne sais pas quand»

A 17 ans, Breel Embolo a éclaboussé le carton offensif du FC Bâle face à Ludogorets (4-0) de toute sa classe. Mais quand sera-t-il enfin des nôtres?

Breel Embolo a crevé l'écran mardi soir au Parc Saint-Jacques.

Breel Embolo a crevé l'écran mardi soir au Parc Saint-Jacques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A n’en pas douter, si Vladimir Petkovic a regardé le match du FC Bâle hier en Ligue des champions, deux constats lui ont sauté aux yeux. De un, qu’il ne serait pas inconcevable d’imaginer Fabian Frei en titulaire dans l’entrejeu helvète. De deux, qu’il est bien dommage que Breel Embolo ne possède pas encore la nationalité suisse.

Du haut de ses 17 printemps, le Camerounais a livré une prestation de choix. D’abord brouillon, à vouloir trop bien faire, le jeune attaquant de 17 ans s’est ensuite révélé dans sa vocation de centre-avant. Quelle présence physique! Quelle vivacité dans ses courses! Quelle intensité dans ses efforts! La nouvelle pépite du FC Bâle a choisi, en l’absence de Marco Streller, le meilleur moment pour exploser.

«Tout s’est passé très vite pendant ce match, souriait le natif de Yaoundé, assailli par les médias. Moi je ne me fais pas trop de pensées, j’aime juste jouer au football.» Mais comment fait-il donc pour garder la tête sur les épaules? «C’est simple, je pense au plaisir de jouer au football.»

Lui qui avoue que le Barça est son équipe préférée fait d’ores et déjà l’unanimité. Et ses capacités physiques impressionnent, à force d’enchaîner les matches. «Je récupère très vite. Ça a toujours été comme ça, c’est naturel chez moi.»

Parfaitement bilingue suisse-allemand et français, comme un vrai Suisse, Embolo n’a pas encore son passeport rouge à croix blanche. «Je ne sais pais quand je l’aurai.» Il se murmure que le printemps prochain, ce sera chose faite.

Il s’agira alors de commencer un gros travail de lobbying, et de faire tout juste. Pas question de laisser filer cette pépite sous d’autres cieux que les nôtres. (Le Matin)

Créé: 05.11.2014, 09h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.