Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 19:55

Football L'espion Marcelo Bielsa se fait recadrer

Le coach de Leeds a avoué avoir espionné Derby County. Frank Lampard et le Royaume s’insurgent. Le président des Peacocks s’excuse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Oubliez la Premier League et le duel passionnant entre Liverpool et City. Ce week-end, l’Angleterre du football est tournée vers le Championship et ce que Marcelo Bielsa a justifié comme une pratique culturelle, presque une habitude: l’espionnage industriel de l’équipe adverse.

Retour sur les faits. Jeudi, à la veille du choc de deuxième division entre le Leeds de Bielsa (1er) et le Derby County de Frank Lampard (6e), un homme muni de jumelles s’introduit dans le complexe d’entraînement de Derby. Il observe d'abord tranquillement la mise en place tactique puis se fait interpeller par la police locale.

Que faisait cet étrange personnage? S'agissait-il d'espionnage «industriel» ou d'un étrange concours de circonstances? Vendredi soir après la victoire de ses Peacocks (2-0), Marcelo Bielsa a clairement assumé la première explication. «C’est vrai, il y avait quelqu’un de Leeds à l’entraînement. Je suis le seul responsable de cet incident. Peu importe de savoir si c’est illégal ou légal, mais plutôt si c’est bien ou pas, a ajouté «El Loco» en expliquant à demi-mot que la pratique avait quelque chose de culturel. Sans chercher à me justifier, j’avais utilisé le même procédé lors des qualifications au Mondial avec l’équipe d’Argentine.»

Depuis deux jours, le Royaume se déchire donc sur ces deux questions. Ce type d’espionnage est-il de la triche? Et la Ligue doit-elle s’emparer du dossier, ce que Frank Lampard appelle de ses vœux? «Peu importe le sport et le niveau, je ne pense pas qu'il soit bon d'envoyer des hommes s'introduire dans une propriété privée. Bielsa dit que c'est une pratique culturelle et cela me surprend, a plaidé l’ancien milieu star de Chelsea; lequel a accepté de serrer la main de son homologue vendredi. "Tricher" serait un mot exagéré mais c'est très limite. J'ai passé quinze heures à regarder des vidéos de matches de Leeds cette semaine et c'est ce que font les meilleurs entraîneurs. J'étais un fan de Bielsa et j'ai son livre chez moi, mais je préférerais ne pas être entraîneur plutôt que d'envoyer des gens clandestinement dans un sous-bois pour espionner l'opposition.»

Samedi, le manager de Derby County et les partisans de l’ouverture d’une procédure disciplinaire ont reçu un soutien de poids. Le club de Leeds United a en effet officiellement pris ses distances avec les pratiques de son technicien. «Le club va travailler avec l’entraîneur en chef et son staff pour leur rappeler que l’intégrité et l’honnêteté sont les fondements de Leeds United. Notre propriétaire, Andrea Radrizzani a rencontré celui de Derby County Mel Morris pour s’excuser officiellement des agissements de Marcelo.»

Même si la Ligue n’engage aucune poursuite, il s’agit là du premier nuage dans le ciel jusque-là radieux de la saison des Peacocks. (nxp)

Créé: 12.01.2019, 16h56


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.