Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 00:05

Football Faye témoigne des paris truqués par la mafia

Le journaliste Patrick Oberli a enquêté sur les matches truqués. Au Sénégal, il a retrouvé Pape Omar Faye, ancien attaquant du FC Thoune. Son documentaire est diffusé jeudi soir dans «Temps présent».

Pape Omar Faye avait été impliqué dans le scandale des matches truqués du FC Thoune en 2009.

Pape Omar Faye avait été impliqué dans le scandale des matches truqués du FC Thoune en 2009. Image: RTS

LA QUESTION DU JOUR: La mafia est-elle en train de détruire le football?

«Comment la mafia truque le foot»

RTS Un. «Temps présent». 20 h 20. Documentaire réalisé par Fulvio Bernasconi et Patrick Oberli. Egalement sur Arte, mardi 5 juin 2012, à 22 h 20.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première fois qu’il débarque en Suisse, il découvre la neige. Pour lui, c’est sûr, il se trouve dans un autre monde, au paradis. Pape Omar Faye, le Sénégalais du FC Thoune, rêve alors d’une carrière à Arsenal. Il a 20?ans et la vie devant lui. Il ne sait pas encore, le garçon, qu’il vient de mettre un pied dans l’engrenage, qu’il va bientôt connaître l’enfer. Joueur doué et prometteur, il foule des stades mythiques européens de Ligue des champions. Mais il ignore encore qu’une rencontre va tout changer. La visite d’un agent, surgi de l’ombre, le fait basculer du mauvais côté: dans le camp de ceux qui sabotent des matches. Il va devoir lever le pied et son équipe s’incliner.

Parce qu’à l’ombre des projecteurs Omar a eu la mauvaise idée, en 2009, de participer à une partie invisible qui est en train de tuer le football. En coulisses, c’est un clan mafieux puissant qui s’active sur le marché des paris en ligne. Sa complicité, qui lui a valu de toucher le double de son salaire (7000?euros), a surtout permis à des organisations d’encaisser un gros pactole. Un peu plus de 300 opérateurs de paris existent dans le monde dont les plus gros en Asie. Les chiffres d’affaires globaux sont monstrueux: l’estimation des mises annuelles est de 2000 milliards d’euros. Le procès d’Ante Sapina à Bochum ainsi que le dernier scandale en Italie ont dévoilé une partie de l’iceberg. Plus de 300 matches en Europe, dont en Suisse, ont été manipulés entre 2008 et 2009. Les rouages clandestins agissent presque sous nos yeux, aux portes des stades.

«Comment la mafia truque le foot», c’est le titre du documentaire exclusif qui sera diffusé ce soir sur RTS. Ou l’immersion dans les rouages de cette pieuvre globalisée qui gangrène le sport le plus populaire de la planète. A quelques jours du coup d’envoi de l’Euro, «Temps présent» a mené une enquête sur ce véritable cancer. Le reportage démonte le réseau tissé par la mafia de l’Europe à l’Asie, pour contrôler les matches sur les terrains du monde entier. Où l’objectif est de multiplier les gains illicites et blanchir l’argent du crime.

«C’est très facile de truquer un match…» commente le journaliste Patrick Oberli (43?ans). Il a enquêté plusieurs mois à la rencontre des truqueurs, de leurs victimes et de ceux (FIFA, l’UEFA et CIO) qui les combattent. «Le commissaire qui a mené l’enquête à Bochum nous a expliqué comment l’organisation était structurée en Allemagne et en Europe et les liens qui pouvaient exister entre des gens aux Pays-Bas et à Londres pour parier, notamment sur des sites Internet asiatiques.»

A visage découvert Le Neuchâtelois, avec la complicité du réalisateur Fulvio Bernasconi, a ensuite retrouvé la trace du Sénégalais dans son pays. «Fil rouge du documentaire», l’ex-buteur de l’Oberland a accepté de témoigner, à visage découvert, comme un drogué tombé au plus profond de l’enfer. «Il nous a expliqué comment il a faussé le match, la manière dont il a été interrogé par la police, pourquoi il est tombé si bas, les raisons qui l’ont poussé à s’échapper de Suisse et comment les instances du foot helvétique l’ont retrouvé au Vietnam pour lui rappeler qu’il était exclu à vie.» Le Ministère public de la Confédération l’a condamné pour escroquerie.

«Il serait opportun que le monde politique ou la justice prennent conscience d’introduire la corruption sportive dans le Code pénal comme délit.» Marié avec trois enfants, Patrick Oberli pourrait écrire un livre sur ce fléau.

L’envie de mettre le doigt là où ça fait mal, de connaître le fin mot de l’histoire, l’a conduit, sur ses jours de congé, à prendre de gros risques. «J’ai eu un peu d’appréhension quand j’ai rencontré un truqueur, admet le rédacteur. Il avait été condamné à 5 ans de prison et m’avait donné rendez-vous dans un café à Nuremberg, relate-t-il. Je ne savais pas trop ce qui m’attendait. Cela dit, la peur, on l’a ressentie avec le réalisateur, Fulvio Bernasconi. Lorsqu’on a partagé les angoisses d’Omar, quand il nous a confié qu’il ne pouvait plus ressortir une fois qu’il avait mis les pieds dedans. Et la peur chez ces gens, qu’on appelle les lieutenants, qui sont chargés d’approcher des joueurs. L’un d’entre eux était prêt à participer à l’émission, mais dix jours après avoir parlé avec d’autres dans le milieu, il s’est rétracté puis a disparu.»

Le truqueur sait tout du joueur L’arbitre a-t-il été corrompu? Un latéral qui coupe le hors-jeu, une mauvaise passe d’un défenseur, un attaquant qui manque un penalty? L’erreur fait partie du sport. «Et, soupire Patrick Oberli, on ne peut pas vraiment prouver qu’un match a été truqué.» Au cours de ses investigations, le journaliste a récolté de précieux témoignages. «Des joueurs mal payés sont des proies faciles, renchérit-il. Un truqueur sait tout sur un joueur, si sa femme est enceinte, s’il aime l’argent et s’il a de gros leasings, ce qui lui permet d’arriver au bon moment avec une proposition.» Comme parler de la mafia qui truque le foot ou de la neige au paradis…

(Le Matin)

Créé: 30.05.2012, 22h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.