Dimanche 20 mai 2018 | Dernière mise à jour 23:19

Football Manchester City cartonne à Bâle

Les Rhénans ont été battus par les Citizen (0-4) en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Gündogan a inscrit un doublé, mardi soir au Parc Saint-Jacques.

Gündogan a inscrit un doublé, mardi soir au Parc Saint-Jacques. Image: AFP

Les déclarations

Raphaël Wicky (Bâle): «Il fallait une nuit parfaite et une nuit parfaite, ce n'est pas Gündogan qui marque de la tête alors qu'il fait ma taille... Les deux premiers buts ont été trop facilement marqués. Il y a aussi cette occasion d'Oberlin qui ne rentre pas, comme ça avait été le cas contre Benfica. Ca non plus, ce n'est pas une nuit parfaite. Nous n'avons pas eu peur, nous avons essayé de presser, mais c'est dur de presser cette équipe. C'est un autre monde. J'ai vu un Bâle qui voulait et c'est ce que je retiens.»

Léo Lacroix (Bâle): «Nous avons pris un but assez rapidement, on voulait tenir, c'était possible. Nous savions que nous affrontions les meilleurs joueurs au monde, qui iront probablement jusqu'en finale. Nous voulions juste courrir ensemble, nous battre ensemble, faire honneur au club, au maillot, à nos familles. On a une occasion avec Oberlin qui ne la met pas et après, ça joue vite. On voit la patte de Guardiola. Maintenant, il faut profiter du match retour prendre de l'expérience en vue de la suite championnat. Nous avons mal commencé, il faut se ressaisir. Il faut aller chercher cette première place.»

Vincent Kompany (Manchester City): «C'est une super performance d'équipe. Nous avons travaillé à la récupération puis avons mis de l'énergie. Nous avons une bonne entente dans ce système. Les passes que nous faisons ont peut-être l'air d'ête simples, mais il y a beaucoup de travail derrière.»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme redouté, il n'y a pas eu photo entre le FC Bâle et Manchester City, en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Malgré toute leur bonne volonté, les Rhénans n'ont rien pu faire face à ce qui est, peut-être, la meilleure équipe au monde actuellement (4-0).

On le savait, il aurait fallu un miracle pour que le FCB obtienne un bon résultat mardi contre le leader incontesté de la Premier League. Dommage quand même puisque certains ingrédients du miracle, certains éléments des désormais célèbres nuits magiques bâloises, étaient manifestement réunis au Parc Saint-Jacques.

Un air de déjà vu avec un cador ultra-dominateur, des Rhénans acculés mais soucieux de tenter quelque chose à chaque occasion qui se présente et, justement, quelques opportunités intéressantes en contre. Le plus souvent en jouant le ballon dans le dos des défenseurs centraux anglais. Toutefois ni Dimitri Oberlin (6e) ni Valentin Stocker (15e) n'ont eu le geste juste devant le portier Ederson.

Penalty pas sifflé

Pas plus que l'arbitre, qui aurait dû donner un penalty aux Suisses pour une obstruction de Nicolas Otamendi sur un Oberlin ayant réussi son dribble. Une ouverture du score bâloise aurait potentiellement mis le feu au Joggeli, et - pourquoi pas ? - au FCB.

Néanmoins, si les conditions du miracle étaient réunies, celles du triomphe de l'implacable réalité l'étaient aussi. Les Citizens, ont frappé une première fois à la 14e sur un corner de Kevin De Bruyne repris de la tête par Ilkay Gündogan, et n'ont ni concédé le 1-0 à Oberlin ni l'égalisation à Stocker.

Bernardo Silva, seul dans la surface de réparation, a inscrit le 2-0 à la 18e. Sergio Agüero, au tir si facilement armé qu'on en oublierait presque que cela requiert une maîtrise hors du commun, le 3-0 à la 23e. Une démonstration. Une correction. Une exécution. Sous les yeux du sélectionneur de l'équipe de Suisse Vladimir Petkovic et, assis à côté de lui, de son homologue allemand Joachim Löw.

Même constat d'impuissance après la pause. Mohamed Elyounoussi a bien tenté sa chance à la 48e - parade d'Ederson - mais, quatre minutes plus tard, Gündogan a battu Tomas Vaclik une deuxième fois.

(ats/nxp)

Créé: 13.02.2018, 20h25

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.