Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:59

Football FC Sion: le casse-tête des gardiens

Avant le derby du Rhône, la question du No 1 entre les poteaux valaisans refait surface. Après les deux bourdes de Mitryushkin, Stéphane Henchoz pourrait être tenté de donner sa chance à Fickentscher samedi soir.

Pour son premier match officiel avec le FC Sion depuis 18 mois, Anton Mitryushkin s'était fabriqué un but-gag contre le FC Bâle.

Pour son premier match officiel avec le FC Sion depuis 18 mois, Anton Mitryushkin s'était fabriqué un but-gag contre le FC Bâle. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moment de devoir désigner son portier No 1, Stéphane Henchoz le reconnaissait lui-même avant la reprise du championnat, évoquant alors la concurrence que se livraient Kevin Fickentscher et Anton Mitryushkin pour le poste de titulaire. «Dans ce domaine-là, estimait-il voici une dizaine de jours, c’est un problème de riche. Quel que soit celui qui jouera, il aura toute ma confiance…»

Deux matches ont passé, l’un et l’autre lourdement perdus par Sion (4-1 contre Bâle lors de la première journée, 3-0 contre Valence lors d'un match de gala), et la question du gardien, que le nouveau coach pensait réglée, resurgit aujourd’hui plus vite qu’il ne l’aurait souhaité. Parce que Mitryushkin, retrouvant sa place entre les poteaux, a manifesté une nervosité de nature à le fragiliser.

«C’est aussi une affaire de mental»

Après s’être déjà «troué» contre Bâle, le portier russe n’a rassuré personne mardi contre Valence en commettant une nouvelle bourde (en laissant filer un tir anodin). Déjà trahi voici une année par la bourde «planétaire» - au niveau de son rayonnement - du Français Maisonnial (aujourd'hui au Paris FC, en L2), Sion aurait-il mal à ses portiers?

Aligné en deuxième mi-temps contre Valence, Fickentscher s’est pour sa part retrouvé impliqué sur le 3-0, consécutif à une mauvaise sortie du portier remplaçant. «On aurait préféré voir des performances de nos gardiens, admet Henchoz. Cela n’a pas été le cas…» A 48 heures du derby, le coach de Tourbillon va-t-il redéfinir la hiérarchie du poste? «On est en droit de se poser des questions. Dans le cas présent, c’est aussi une affaire de mental. On n’a pas eu le départ idéal pour mettre nos gardiens en confiance.»

Qui gardera dès lors la cage valaisanne à la Praille? Ne pas reconduire le revenant Mitryushkin, c’est courir le risque de le griller. A l’inverse, dans un match qui s’annonce chaud-bouillant, son entraîneur pourrait privilégier l’expérience de Fickentscher. A Tourbillon, la guerre des goals semble quoi qu’il en soit relancée...

Créé: 26.07.2019, 07h43

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.