Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:01

Football FC Sion: le caviar de Toma vu plus de 1,3 million de fois

Contre Xamax, le jeune Valaisan a signé une passe à l’aveugle qui lui vaut une reconnaissance quasi planétaire. «Sur le moment, dit-il, je n’ai pas trop réalisé». Récit d’un moment d’exception.

La défense de Xamax n'y a vu que du feu.

La défense de Xamax n'y a vu que du feu. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche après-midi à la Maladière, le derby romand entre Xamax et Sion (1-1) n’a pas véritablement atteint des sommets d’intensité. Mais il a été illuminé par une action de classe, une inspiration géniale signée Bastien Toma, dont la passe à l’aveugle pour Lenjani sur le 0-1 (29e) est en train de faire le tour du monde sur les réseaux sociaux.

Mettant hors-jeu pas moins de neuf joueurs neuchâtelois, sa passe avait déjà été visionnée plus de 1,3 million de fois sur Twitter, retweetée pas moins de 47000 fois et likée à 39000 reprises (ce mercredi à 8h), un score bien évidemment énorme (et qui ne cesse d’augmenter) pour une scène émanant du championnat de Suisse. Une action qui symbolise toute la spontanéité du jeune Valaisan de 19 ans et mériterait d’être nominée pour la passe de l’année. Tant sa magistrale ouverture a permis de casser tout le bloc défensif du néo-promu.

Il a couru deux kilomètres de plus

Michel Urscheler, qui a suivi toute la carrière de Bastien depuis ses débuts en tant que proche de la famille, n’a pas vraiment été étonné de l’audace de son protégé. «Sur le moment, explique-t-il, les gens ont peut-être pu penser qu’il ne fait pas exprès. Or pour le connaître, je sais qu’il fait exprès, que c’est exactement ce qu’il voulait faire. De surcroît, il parvient à parfaitement doser son service sur un terrain synthétique. Bastien, c’est la spontanéité. Sa passe montre qui il est.»

Lancé par Gabri en novembre 2017, le No 24 de Tourbillon compte déjà 30 matches de Super League à son actif. «Son moteur, reprend son conseiller, c’est le plaisir. On voit qu’il en a. Il est à la fois réfléchi et imprévisible.» C’est aussi un infatigable milieu de terrain: contre Xamax, Bastien a couru près de 13 km, soit deux kilomètres de plus que ses autres camarades en moyenne.

«J’aurais préféré que ma passe nous rapporte trois points plutôt que des centaines de milliers de clics»

Et lui, Bastien Toma, appelé en sélection M21 helvétique dès ce mardi, comment a-t-il vécu ce moment d’exception? Le plus ordinairement du monde, sans vraiment se rendre compte de ce qu’il avait réalisé. «Sur le moment, explique celui qui possède aussi le passeport kosovar, je n’ai pas trop réalisé. Ce n’est que lorsque mes coéquipiers m’ont surnommé la passe laser, que j’ai été revoir l’action lundi et que je me suis alors dit qu’effectivement, elle était pas mal. Mais j’aurais préféré qu’elle nous rapporte trois points plutôt que des centaines de milliers de clics (rires).»

A Neuchâtel, Toma n’a fait que renvoyer l’ascenseur à Lenjani, qui lui avait offert le ballon du 2-0 à Lucerne sept jours plus tôt. Que faut-il admirer le plus? La pertinence du choix - adresser une passe à cet endroit-là - ou la sublime qualité de sa réalisation? «Quand je reçois le ballon, détaille Toma, je fais d’abord une feinte, en faisant mine de faire autre chose pour brouiller les pistes. Si je ne faisais pas une passe à l’aveugle, je savais qu’elle n’arrivait pas…»

En faisant une nouvelle fois parler son instinct et sa manière énergique de «verticaliser» le jeu, Bastien Toma, lié avec le FC Sion jusqu’en juin 2020, a confirmé son immense potentiel. Pas sûr, à ce rythme-là, que ce pur produit du club valaisan aille au bout de son contrat. Ceux qui ignoraient encore son nom avant le derby romand ont découvert en une seule passe un sacré bonhomme. «Il y a du Pirlo en lui», estimait Christian Constantin voici une semaine. Le boss valaisan n'a sûrement pas dû changer d'avis...

Créé: 09.10.2018, 16h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.