Lundi 22 juillet 2019 | Dernière mise à jour 03:28

Football Le FC Sion a écouté ses supporters

Les joueurs valaisans ont reçu des représentants des ultras à la veille du match face à Xamax. Le message est bien passé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Analyser le match de Neuchâtel Xamax FCS, mercredi à Tourbillon, est assez simple. Les Xamaxiens ont présenté ce qu'ils ont toujours présenté à l'extérieur depuis que Stéphane Henchoz est devenu leur entraîneur: une ligne de cinq défenseurs, avec trois milieux de terrains regroupés devant et deux attaquants qui doivent frapper en contre. Parfois, comme il y a quelques semaines à Lucerne, cette tactique permet de prendre trois points. Pour y arriver, il faut de la réussite et du talent. Ce mercredi, à Sion, il a manqué l'un et l'autre, en alternance. Il n'y aucune matière à remettre en cause la tactique proposée par Stéphane Henchoz: elle est minimaliste, d'accord, mais c'est celle qui a permis à Xamax de passer de relégué quasi sûr à barragiste, ce qui est déjà une réussite.

Un petit quelque chose en plus

Passons à Sion, cette équipe imprévisible et, forcément, plus compliquée à analyser. Qui aurait pu imaginer que le sauveur s'appellerait Jared Khasa, cet attaquant que le FC Fribourg ne voulait plus? L'ailier de 21 ans a de grandes qualités de vitesse, qu'il démontre chaque semaine avec les M21, mais de là à en faire le héros du «derby de la peur»... Ce jeune homme n'est pas le plus technique des attaquants de ce pays, euphémisme, mais il a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout, d'aller au fond de son idée et, ma foi, de délivrer un centre parfait pour Bastien Toma à la 93e. Il a ainsi été récompensé de sa volonté et a donné raison à son trio d'entraîneurs, qui a fortement insisté dans la préparation de ce match sur la nécessité de passer par les côtés, le point faible de Neuchâtel Xamax FCS, principalement à gauche. Ce n'est pas un hasard si le seul but de ce match est arrivé sur ce flanc, d'ailleurs.

Xamax est un collectif impressionnant, on le dit depuis des semaines. Mais Sion a un petit quelque chose en plus pour ce qui est de la qualité individuelle, ce qui est logique pour une équipe au budget largement supérieur. Encore fallait-il que ces joueurs évoluent en équipe, ce qui est tout le mérite du staff depuis deux semaines. Christian Zermatten et Sébastien Bichard ont insisté sur la notion de groupe et ils ont eu droit à un renfort bienvenu: celui des supporters. Ils ont poussé pendant le match, d'accord, mais ils sont surtout venus apporter un discours mobilisateur à la veille de la rencontre, à Tourbillon.

Aucun joueur n'a triché

Quatre représentants des ultras sont ainsi venus parler aux joueurs, en toute quiétude mardi avant la mise en place tactique. Ils n'ont absolument pas menacé Kevin Fickentscher et ses coéquipiers, ils leur ont dit tout leur attachement, avec des mots sincères et vrais, pour leur rappeler l'importance de ce match. Leur message a touché le staff, mais aussi quelques joueurs. Certains s'en moquent, sans doute, mais d'autres ont été sincèrement émus d'entendre des jeunes hommes de leur âge leur dire que ce que l'attitude qu'ils allaient avoir face à Xamax revêtait de l'importance pour eux. Les footballeurs, en 2019, pensent à leurs primes de match et à leurs vacances, d'accord, mais il est encore possible de toucher un peu leur cœur d'enfant. Ils l'ont prouvé ce mercredi, en donnant tout sur le terrain.

Aucun joueur du FC Sion n'a triché face à Xamax et voir Yassine Fortune défendre comme jamais il ne l'avait fait cette saison montre qu'ils avaient compris l'importance du match, ce qui est sans aucun doute dû, en partie au moins, grâce au message des ultras la veille à Tourbillon. Cette opération ne peut pas se répéter chaque semaine bien sûr, car à force, elle deviendrait banale et contre-productive. Mais dans le contexte de ce match, cette démarche sincère et pacifique a été bénéfique.

Créé: 16.05.2019, 07h46

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.