Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:14

Football Un but du FC Sion provoque un... tremblement de terre

Une équipe de l'Unil a enregistré l'onde sismique provoquée par le but de Lenjani contre Lucerne, le 7 avril. Soit l'équivalent de l'énergie libérée par l'explosion d'un kilo de TNT.

Le 7 avril, Lenjani avait ouvert le score pour le FC Sion après seulement 10 secondes. Ce qui n'avait pas échappé à un sismographe installé à plus de deux kilomètres de Tourbillon.

Le 7 avril, Lenjani avait ouvert le score pour le FC Sion après seulement 10 secondes. Ce qui n'avait pas échappé à un sismographe installé à plus de deux kilomètres de Tourbillon. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On savait déjà que certains buts faisaient plus de bruit que d’autres. Aujourd’hui, on a aussi la preuve qu’une réussite peut aller jusqu’à provoquer une onde sismique. Ce fut notamment le cas le 7 avril dernier pour le but du Sédunois Ermir Lenjani, tombé après seulement dix secondes de jeu contre Lucerne.

Salué par une vague d’enthousiasme venue des quelques 9000 spectateurs présents ce jour-là à Tourbillon, le but de Lenjani a en effet provoqué une onde de choc aussitôt captée par un sismographe installé à plus de deux kilomètres du stade!

Selon les explications fournies par Geoblog de l’Université de Lausanne, une équipe du professeur György Hetényi et de son collègue doctorant Shiba Subedi (Institut des sciences de la Terre) pratiquent actuellement des tests en Valais dans le cadre d’un programme pédagogique de prévention du risque sismique en voie d’installation au Népal.

La vibration enregistrée au début du mois ne correspond pas à un événement très important sur l’échelle de Richter (sa magnitude, négative, étant d’environ –1,7 ca. 4 mégajoules), mais elle correspond grosso modo à l’énergie libérée par l’explosion d’un kilogramme de TNT.

Il n’empêche que la réussite express de Lenjani, devenu le nouveau détenteur du but le plus rapidement marqué de toute l'histoire de la Super League, a fait – très légèrement - frémir le sismographe de l’Unil. A Tourbillon, l’effet de surprise du premier but s’est avérée plus forte que l’intensité de l’onde sismique qu’il a provoquée. Tombée quelques minutes plus tard, l’égalisation lucernoise signée Vargas n’a elle pas été «quantifiée».

Au final, le résultat nul (2-2) n’a quant à lui provoqué heureusement aucun dégât…

Créé: 23.04.2019, 21h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.