Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 16:19

Football FC Sion: Stéphane Henchoz va biffer dix noms

Le nouveau coach de Tourbillon doit «dégraisser» un contingent pléthorique. Certains éléments peuvent trembler plus que d’autres…

L'entraîneur sédunois Stéphane Henchoz a un épineux problème à régler.

L'entraîneur sédunois Stéphane Henchoz a un épineux problème à régler. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce n’est un secret pour personne: le FC Sion croule sous un contingent pléthorique. Selon la manière de compter, si l’on considère aussi les retours de prêt, le club valaisan entretient un bataillon compris entre 33 et 40 joueurs. C’est évidemment beaucoup trop. Cette manière d’empiler les arrivées - déjà six durant le présent mercato auquel il convient d’ajouter deux «promotions» (des M21) - ne facilite pas le travail au quotidien de l’entraîneur.

Jouant cartes sur table dès son entrée en fonction, Stéphane Henchoz avait prévenu qu’il entendait travailler avec un effectif limité à 22 joueurs de champ plus trois gardiens. Après trois semaines de préparation au cours desquelles chaque élément a pu plaider sa cause et démontrer ses qualités autant que son état d’esprit, soit à l’entraînement, soit lors des deux matches amicaux disputés jusque-là, le nouveau coach de Tourbillon va donc devoir biffer environ dix noms.

Si certains ont marqué des points, à l’image du défenseur Jean Ruiz (Sochaux) et du revenant Alex Song, que l’on sent très impliqué dans ce nouveau projet, d’autres en ont perdu à l’instar du Brésilien Adryan, dont la «mentalité» et le manque d’implication ne semblent pas vraiment coller avec les exigences dictées par son nouvel entraîneur.

Alors qui seront les victimes de l’écrémage que s’apprête à effectuer Henchoz? Outre le cas particulier d’Adryan, Bruno Morgado et Christian Zock ne devraient pas réussir à passer le cut. Sur le ballant, Freddy Mveng et Martin Angha pourraient eux aussi se retrouver du mauvais côté, quand bien même des surprises, dans tous les cas cités, ne sont pas à exclure. Pour les joueurs recalés, Sion devra s’efforcer de trouver des solutions, sous forme de prêts par exemple.

D’autres éléments, incorporés dans la première équipe, commenceront la saison 2019-2020 avec la deuxième garniture, en Promotion League. Cela devrait être le cas du Français Nathanaël Saintini, qui n’a manifestement pas convaincu l’ancien défenseur de Liverpool. Les jeunes Brésiliens Philippe et Baltazar pourraient eux aussi être «parqués» en M21.

Les derniers billets se joueront ce vendredi, à l’occasion d’une opposition interne entre l’équipe fanion et les espoirs de Tourbillon. Certains – on peut notamment penser à Konan Oussou - y joueront leur avenir immédiat.

Il y aura encore du mouvement…

Dès la semaine prochaine, Stéphane Henchoz devrait ainsi pouvoir aborder la dernière ligne droite avant la reprise (le 19 juillet contre Bâle à Tourbillon) avec un contingent sensiblement réduit.

«Idéalement, nous confiait récemment l’ancien entraîneur de NE Xamax, je souhaite conserver 22 joueurs de champ. Si l’on est plus, on ne peut pas travailler correctement l’intensité.» Sans parler que les emplettes valaisannes ne sont pas terminées. «Il y aura encore du mouvement», précisait jeudi le directeur sportif Barthélémy Constantin. Des recherches qui se concentrent sans doute sur l’arrivée d’un véritable buteur, afin de compléter - sinon terminer - le puzzle.

Sion, ou l’incarnation même du mouvement perpétuel durant les jours d'ouverture du mercato.

Créé: 05.07.2019, 12h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.