Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:02

Football Fichage ethnique au PSG: «Cela n'aurait jamais dû se passer»

Le directeur général délégué du PSG Jean-Claude Blanc a fait part de son «sentiment de trahison», après les révélations des Football Leaks sur un fichage ethnique de jeunes joueurs.

«L'ADN du club est d'aller chercher les talents quelles que soient leur origine, leur religion, leur couleur de peau», a déclaré Jean-Claude Blanc (au centre).

«L'ADN du club est d'aller chercher les talents quelles que soient leur origine, leur religion, leur couleur de peau», a déclaré Jean-Claude Blanc (au centre). Image: FRANCK FIFE / AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Français», «Maghrébin», «Antillais», «Africain»: des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement des jeunes joueurs scrutés par le club, selon un nouveau dossier des «Football Leaks». Le club a pointé une «initiative personnelle» d'un de ses anciens salariés en charge du recrutement.

En pleine polémique, Jean-Claude Blanc, directeur général du club, a répondu aux questions de l'AFP, faisant part d'un «sentiment de trahison»:

Quelle a été votre réaction concernant ce fichage au sein du PSG?

«C'est à l'encontre de l'image, des valeurs, de l'éthique que porte le club depuis longtemps. C'est pour ça que le sentiment qu'on a aujourd'hui, c'est un sentiment de trahison. Trahison du travail magnifique fait au quotidien par toutes les équipes du club, tous les salariés, trahison du travail fait par la fondation au quotidien, trahison parce qu'il y a un sujet sur lequel on pensait ne pas être attaquable, bien que nous soyons beaucoup attaqués en ce moment, s'il y a un sujet qui nous tient à coeur c'est bien celui des luttes contre toute forme de discrimination. (...) C'est pour cela que découvrir, il y a un mois (ndlr: quand le PSG a été sollicité par les journalistes des Football Leaks) que des fiches mentionnaient l'origine ethnique de joueurs observés par une petite cellule, cela nous a choqué et c'est absolument intolérable pour nous.»

Qu'en pense votre président, Nasser Al-Khelaifi?

«Je le tiens au courant depuis le début de l'enquête interne il y a un mois, sur ce sujet extrêmement grave, qui nous touche. Il est choqué également. (...) L'ADN du club est d'aller chercher les talents quelles que soient leur origine, leur religion, leur couleur de peau.»

Est-il possible que la direction du club ait pu ignorer l'existence de ces fiches pendant si longtemps?

«Le PSG est une équipe de 700 salariés. Le recrutement pour les jeunes en Ile-de-France ou en dehors de l'Ile-de-France, c'est vraiment du ressort de la direction sportive et des équipes de la direction sportive (ndlr: chapeautée à l'époque par Olivier Létang, depuis devenu président de Rennes). C'est peut-être un défaut d'alerte, mais à aucun moment ces fiches, avec ces critères absolument insupportables n'ont été mises à jour. (...) En tout cas, cela n'aurait jamais dû se passer au sein du PSG.» (afp/Le Matin)

Créé: 09.11.2018, 12h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.