Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:16

Football Gelson Fernandes à Sion: «Priorité à ma fille Ariela»

Le milieu de terrain explique les raisons qui l'ont poussé à revenir dans son club d'origine, avec lequel il s'est engagé pour 18 mois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis le temps que l’on avait claironné son retour au FC Sion, ce n’est plus une surprise, juste une confirmation attendue: Gelson Fernandes sera bel et bien Valaisan dès la reprise, le 3 janvier (prêt de 18 mois assorti d'une option d'achat).

A 26 ans, l’international helvétique (41 sélections, 2 buts) retrouve son club formateur, qu’il avait quitté en 2007 à destination de Manchester City pour un montant record de 9,2 millions de francs. Gelson avait ensuite poursuivi son tour d’Europe avec des étapes à Saint-Etienne, Chievo Vérone, Leicester, Udinese et enfin au Sporting Portugal, où il n’avait disputé que 8 matches depuis son arrivée.

Gelson, pourquoi avoir choisi de relancer votre carrière à Tourbillon, là même où tout avait commencé pour vous il y a plus de dix ans?

J’ai toujours affirmé que j’y reviendrais tôt ou tard. Ce jour-là est arrivé. C’est une manière de terminer la boucle. Je dois remercier le Sporting de m’avoir compris en tant qu’être humain, et non uniquement comme footballeur. A un moment donné, j’ai éprouvé le besoin d’être proche de ma famille. Il y a aussi eu un président (ndlr: Christian Constantin) qui a tout fait pour concrétiser mon retour. Depuis que j’ai quitté Sion, on se téléphonait régulièrement, parfois plusieurs fois par semaine. Je connais déjà l’effectif actuel. Pour moi, c’est comme si je n’étais jamais parti.

Qu’êtes-vous venu chercher en Valais? Une stabilité?

Oh, je n’étais jamais à la rue non plus! J’ai certes pas mal bourlingué au gré des circonstances, mais, partout où je suis passé, j’ai joué, pas plus tard que samedi dernier encore. Aujourd’hui, j’ai mis la priorité à ma fille et au bonheur des miens. Mon épanouissement ainsi que celui de mes proches ont pris le dessus sur toutes les autres considérations. En Valais, je suis chez moi (ndlr: Gelson y possède déjà une maison, qu’il a fait construire au-dessus de Sion).

 A l’heure du choix, votre situation en équipe nationale a-t-elle aussi pesé?

Ma place, il faudra d’abord que je la gagne à l’entraînement. Dans l’optique de l’équipe de Suisse, être sur le terrain a son importance. J’en ai parlé au sélectionneur avant de me décider. Ottmar Hitzfeld a été à l’écoute.

Le président Constantin parle ouvertement de sa volonté d’aller chercher le titre. Et vous?

Je partage les ambitions du club et de son patron. Mon premier objectif, c’est déjà de gagner à Kriens, en Coupe, le 2 février. Et ensuite d’enchaîner… (Le Matin)

Créé: 22.12.2012, 12h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.