Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:42

Football Geoffrey Tréand: «Je n'ai encore rien compris...»

Le goal du 4-0, deux assists et un tir au but réussi: le Genevois a été pour beaucoup dans la l'«Aaraumontada» de Xamax.

Geoffrey Tréand jubile: il vient de marquer le quatrième but pour Xamax.

Geoffrey Tréand jubile: il vient de marquer le quatrième but pour Xamax. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Annoncé sur le départ après un printemps compliqué au cours duquel il n'a eu que peu de temps de jeu, Geoffrey Tréand (33 ans) a conclu sa saison en beauté. À Aarau, le joueur franco-suisse a été pour beaucoup dans l'incroyable «Aaraumontada» de Xamax (4-0 après prolongations au Brügglifeld, victoire 5-4 aux tirs au but).

Après avoir offert les buts numéros 2 et 3 sur deux coups de coin parfaitement bottés et successivement convertis de la tête par Oss et Ademi, il n'a pas tremblé au moment d'inscrire le quatrième. Il a également fait preuve du sang-froid nécessaire dans la séance de tirs au but. Au lendemain de cet exploit, Tréand était encore sur son petit nuage.

Geoffrey, avec le recul, comment jugez-vous l'incroyable performance de votre équipe à Aarau?

(Long silence) Comment dire... Je n'arrive pas encore à mettre de mots sur cette performance. C'est tellement fou, pour l'équipe, pour le club...

Et pour vous-même, à titre personnel, vous qui n'aviez quasi pas joué ce printemps?

C'était une situation compliquée, en effet. Je n'avais aucune revendication et j'ai toujours respecté les choix de Stéphane (Henchoz). Il avait adopté un système de jeu dans lequel mon poste n'existait pas, mais ce système a bien fonctionné et nous a permis de remonter, donc il n'y avait rien à dire. Mais pour la compétiteur que je suis, ce n'était pas franchement agréable. C'est pour cela que je me suis laissé aller à parler d'une saison de m...

Quittez-vous Xamax avec le sentiment du devoir accompli?

Mais, vous savez, je crois que j'ai pas encore réalisé que j'allais partir. Jamais je n'ai pensé au fait que ce match à Aarau allait être mon dernier avec Xamax. En fait, là, je suis encore sur mon petit nuage...

Comment avez-vous fait pour croire l'exploit possible après la fessée reçue jeudi à la Maladière (0-4)?

Honnêtement, je ne sais même pas si on y croyait vraiment... C'est super compliqué de devoir faire un bilan aujourd'hui. C'est trop... (il réfléchit) irrationnel. En fait, je n'ai encore rien compris! Il faudrait que je revoie le match en entier pour le comprendre, et surtout pour comprendre ce que nous avons réussi à faire.

Pourtant, sur le terrain, il fallait être conscient de vos qualités pour retourner la situation...

Sur le terrain, peu importe qui faisait quoi, pourvu que tout le monde le fasse! Et chacun de nous a eu son moment. Ce que nous avons réussi, c'est un vrai truc d'équipe.

D'aucuns vous voient prendre la direction d'Étoile Carouge, votre club d'origine, qui est en train de disputer les finales pour accéder en Promotion League...

(Il rigole) C'est encore trop tôt. Vraiment. Ce qui est sûr, c'est que je serai au match à la Fontenette mardi soir, contre Tuggen, et que je me réjouis de revoir Jean-Michel Aeby ou Matias Vitkieviez. Je ne peux rien dire de plus pour le moment.

(nxp)

Créé: 03.06.2019, 18h27

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.