Samedi 18 janvier 2020 | Dernière mise à jour 02:47

Football Les «gilets jaunes» plombent encore la Ligue 1

Cinq matches prévus ce week-end en 1re division française ont (déjà) été reportés. Comment établir un nouveau calendrier?

Le mouvement des

Le mouvement des "gilets jaunes" continue à affecter le football français. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Entre gilets jaunes et plan Vigipirate urgence attentats, cinq matches de la 18e journée de L1 prévus ce week-end ont été reportés: autant que lors de la 17e journée, ce qui pose désormais problème pour les reprogrammer dans un calendrier déjà surchargé.

La commission des compétitions de la Ligue de football professionnel (LFP) n'avait sûrement pas prévu de tourner ainsi le calendrier dans tous les sens.

C'est bien sûr un cas de force majeur, entre manifestations sociales des «gilets jaunes» le week-end précédent, et contexte post-attentat pour celui qui s'annonce, après l'attaque sur le Marché de Noël de Strasbourg qui a fait trois morts et 13 blessés mardi soir. Outre les possibles manifestions des «gilets jaunes» ce week-end, le gouvernement a porté le niveau du plan Vigipirate à «urgence attentat» après l'attaque.

D'ailleurs Strasbourg, qui se déplace à Reims samedi et dont le match n'a pas été reporté, a prévu de jouer la rencontre avec un maillot spécial, pour souligner que «tout le club, tous les supporters pensent aux victimes et à ceux qui sont confrontés durement à cet attentat», a expliqué le président Marc Keller. Une minute de recueillement sera d'ailleurs observée sur tous les terrains de Ligue 1 et Ligue 2 ce week-end, a annoncé la LFP mercredi.

Mais en dix jours, c'est rien de moins que 12 matches de championnat auxquels il faut trouver une nouvelle place dans un calendrier déjà très chargé.

En janvier, les clubs de l'élite vont ainsi débuter leur parcours en Coupe de France, au stade des 32e de finale. Ils ont aussi au programme les quarts de finale de la Coupe de la Ligue, pour ceux qui auront passé les huitièmes de finale organisés fin décembre.

Le calendrier a déjà permis de reprogrammer les six rencontres de la 17e journée de Ligue 1, les 15 et 16 janvier... Même si le PSG avait prévu de se rendre au Qatar pour un stage de mi-saison à cette date.

Mais quid des six rencontres de la 18e journée, reportées mercredi et jeudi «en raison de l'actualité et de l'affectation des forces de l'ordre sur d'autres missions», selon la terminologie de la LFP?

«Il faut tout enlever ou rien»

«Entre gilets jaunes, plan Vigipirate urgence attentats et les manifestations prévues à Marseille, on ne pourrait pas assurer la sécurité de la rencontre», avait-on expliqué mercredi à la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

«Il y a la problématique des «gilets jaunes» et du risque d'attentat car il y a un gros marché de Noël qui mobilise beaucoup de personnel de sécurité», a déclaré un porte-parole de la préfecture de la Somme. «Le marché de Noël draine beaucoup de personnes, ce ne serait pas raisonnable d'avoir le match et la sécurisation du marché.» Car si Dijon-PSG a été maintenu, mais sans supporters parisiens samedi (17h00), Nantes-Montpellier, Nice-Saint-Etienne, Marseille-Bordeaux, Guingamp-Rennes, Amiens-Angers et Caen-Toulouse ont fait l'objet d'un report, à la suite de demandes préfectorales.

Des six, seule la dernière rencontre, Caen-Toulouse, a pu être reprogrammée jeudi après-midi: en l'occurrence dès mardi 18 décembre à 19h30. «La commission des compétitions» de l'instance «fixera ultérieurement la date» des autres rencontres, mais certains clubs ont déjà grommelé contre ces annulations.

«Il faut tout enlever ou rien, je trouve ça curieux, c'est tout», avait pesté en fin de semaine dernière, l'entraîneur de Bordeaux Eric Bédouet. «Moi, j'aurais préféré que tout soit annulé, cela nous aurait arrangés.» Angers-Bordeaux a finalement été reprogrammé le 15 janvier à 19h00. (AFP/nxp)

Créé: 13.12.2018, 19h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.