Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Football Giorgio Contini: «Tout le monde est arrivé avec le sourire»

A l’heure de la reprise, le coach du LS évoque la nouvelle normalité et ce qui a été mis en place pour faire barrage au coronavirus. Tous les joueurs ont été testés.

Photo d'illustration de Giorgio Contini.

Photo d'illustration de Giorgio Contini. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Soixante-six jours après un dernier match amical disputé à huis clos à la Pontaise (1-1 le 13 mars contre le FC Sion), Lausanne-Sport, confortable leader de Challenge League, a retrouvé ce lundi les terrains d’entraînement. Pour beaucoup, la fin d’une longue période de confinement qui, faute d’objectifs concrets et d’échéances, a parfois été difficile à appréhender, principalement mentalement. Pour l’entraîneur Giorgio Contini, c’est aussi le début d’une nouvelle ère, même si ce n’est pas celle que l’on espérait.

Giorgio Contini, en arrivant ce matin à votre bureau de la Pontaise, à quoi avez-vous pensé?

Au fait de retrouver un semblant de normalité. Etre avec ses joueurs, c’est le métier d’un coach. J’en ai été privé durant ces longues semaines de confinement. En famille à Saint-Gall, j’en ai profité pour faire l’école à la maison, avec mes deux enfants. Ils n’avaient jamais vu leur papa aussi longtemps!

Concrètement, comment s’est déroulée cette reprise?

Par petits groupes, qui se sont succédés les uns après les autres. Les gardiens ont été les premiers à arriver à 9 heures, puis les groupes sont arrivés chaque demi-heure. On a beaucoup insisté sur la prévention, l'hygiène des mains, etc. Pour cette première, on a utilisé cinq vestiaires différents mais personne ne s’est douché au stade. Chacun est ensuite rentré à la maison.

Les joueurs avaient-ils passé un test?

Oui, des mesures sanitaires très strictes ont été instaurées, toute l’équipe avait été testée vendredi dernier. Personne n’était positif. Les joueurs ont aussi effectué des tests sanguins afin de pouvoir comparer les données.

Quel était le but de ses retrouvailles?

De revoir de la vie au sein du groupe, de retoucher un ballon ensemble. Vivre aussi longtemps sans ballon, cela crée un manque. Tout le monde est arrivé avec le sourire. Il y a eu des rires, de la joie, celle d’être à nouveau réuni. Je n'ai ressenti aucune crainte de la part des joueurs. On a commencé en douceur. Le monde a changé avec cette pandémie. La nouvelle normalité, c’est ça. Et il faut l’accepter.

D’où l’émergence d’un nouveau football, un football privé de son environnement?

La chose principale en football, et que l’on a parfois tendance à oublier, c’est toujours le jeu. On s’est souvent focalisé sur l’environnement, le décor, l’atmosphère, tout ce qui entoure le jeu. Aujourd’hui, c’est comme si l’on retrouvait l’authenticité du football originel. On voit la technique, on voit la tactique, on voit le jeu, on se concentre sur les choses essentielles…

En reprenant ce lundi déjà, on imagine que l’objectif est clair du côté du LS…

Oui, c’est de pouvoir rejouer dès que l'on pourra. On se prépare à ça. On veut pouvoir terminer ce que l’on a commencé. On mérite de décrocher notre promotion sur le terrain.

Qu’en est-il de votre contrat, lequel arrive à échéance au 30 juin?

Contractuellement, la situation est un peu bizarre, c'est vrai. J’aurais dû déjà le prolonger (ndlr: Contini est au bénéfice d’une clause de prolongation automatique en cas de promotion) depuis un moment. Cela n’a pas été possible pour les raisons que l’on sait. On est en train de régler les choses. De part et d’autre, il y a une volonté de continuer ensemble sur le même chemin…

Propos recueillis par Nicolas Jacquier

Créé: 18.05.2020, 15h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.