Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:32

Football Henchoz: «Les objectifs sont en train de changer»

Désormais assuré de finir au pire barragiste après leur succès 2-0 à Thoune, Xamax ne veut pas se contenter du 9e rang.

Henchoz et Xamax ont désormais des ambitions.

Henchoz et Xamax ont désormais des ambitions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Thoune, l’expulsion de Kablan suite à un deuxième avertissement pour une stupide - mais très méchante - faute sur Gomes a sans conteste été l’un des tournants du match.

Encore fallait-il réussir pour Xamax à bien gérer le fait de se retrouver en supériorité numérique dès la 37e minute, ce qui est parfois moins évident qu'il n'y paraît. «A 11 contre 10, observait d’ailleurs Stéphane Henchoz, il arrive souvent que les joueurs en fassent inconsciemment un peu moins. A l’inverse, une équipe qui joue à dix trouve souvent de nouvelles sources de motivation et s’accroche jusqu’à parfois marquer.»

A la Stockhorn Arena, Xamax a su éviter le piège pour s’imposer 2-0. Une victoire qui doit aussi beaucoup aux réflexes de Laurent Walthert, évitant plusieurs fois l’égalisation notamment à la 90e minute en sauvant devant Tosetti. «On a souffert, reconnaissait le coach. L'expulsion nous a bien sûr obligé à changer de plan de jeu, en ayant davantage de possession, ce qui n'était pas forcément ce que l'on prévoyait au coup d'envoi. Au final, on a aussi pu compter sur un peu de chance et… Laurent Walthert pour préserver les trois points.»

Bousculer l’ordre établi

Fort de son nouveau succès, NE Xamax, revenu de nulle part ce printemps, est aujourd’hui barragiste, et Grasshopper virtuellement relégué. «Les objectifs sont en train de changer. Il y a deux mois, on aurait tous rêvé de cette 9e place. Aujourd’hui, il y a la possibilité de faire autre chose que barragiste…»

L’ancien défenseur de Liverpool peut savourer le chemin parcouru depuis sa promotion sur le banc de la Maladière, en remplacement de Michel Decastel dont il était le dévoué adjoint depuis Noël 2015. «Quand les joueurs se donnent à 110% comme c’est le cas, il y a toujours une chance de s’en sortir…» Si Xamax en est là aujourd’hui, c’est d’ailleurs aussi à son caractère qu’il le doit tant personne ne baisse les bras.

Revenue à un seul point de Zurich et Sion, et à trois de Saint-Gall, l’ancienne lanterne rouge du championnat est en train de joyeusement bousculer l’ordre (mal) établi. «Devant nous, quelques équipes doivent se poser des questions», conclut Henchoz. Au bord de la Limmat comme à Tourbillon, on doit effectivement commencer à trembler, et pas que de froid eu égard au retour de l'hiver ce week-end.

Créé: 06.05.2019, 09h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.