Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:27

Football Les hooligans ne sont pas ceux que vous croyez

Sous la cagoule des casseurs, policiers et chercheurs découvrent souvent des citoyens ordinaires, bien intégrés socialement et sans histoire.

Cette photo a été prise dans un stade de football à l’occasion d’un match international entre l’Italie et la Serbie, le 12 octobre 2010. Elle montre le leader des supporters serbes, «Ivan le terrible», provoquer la foule après les incidents ayant entraîné la suspension de la rencontre.

Cette photo a été prise dans un stade de football à l’occasion d’un match international entre l’Italie et la Serbie, le 12 octobre 2010. Elle montre le leader des supporters serbes, «Ivan le terrible», provoquer la foule après les incidents ayant entraîné la suspension de la rencontre. Image: Antonio Calanni/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Détrompons-nous, les hooligans ne sont pas des êtres mal insérés socialement, délinquants dans la vie ordinaire, imbibés d’alcool et désœuvrés. La réalité sociale est beaucoup plus complexe, comme l’ont encore montré les émeutes de la semaine dernière à Rome.

«Il y a des universitaires, des semi-analphabètes, des managers, des ouvriers, des entrepreneurs, des chômeurs, des récidivistes», liste pêle-mêle l’avocat Christian Visser, évoquant les supporters de Feyenoord impliqués dans les violences.

Un médecin et un avocat

De nombreuses études ont «décagoulé» les brutes, laissant apercevoir des profils totalement contrastés. Ainsi les autorités valaisannes ont-elles déjà pincé des puncheurs de 50 ans, selon le porte-parole de la police cantonale, Jean-Marie Bornet.

«Ce qui est frappant, c’est que ces gens ont une vie tout à fait normale en dehors de ces «réunions». La plupart ont un job. Nous avons déjà interpellé un patron d’établissement, un médecin.»

«Je me souviens d’un employé de banque que je croisais parfois la semaine à Genève, raconte Christian Python, membre de la commission de sécurité de la Swiss Football League entre 2004 et 2012. Il était toujours élégant, bien sous tous rapports.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Créé: 28.02.2015, 23h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.