Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:35

FOOTBALL Jérôme Schneider a choisi Xamax et la première ligue

Après cinq ans passés à Servette, le défenseur central quitte Genève avec un petit arrière-goût en bouche. Mais il est prêt à aider son club d'origine à retrouver l'élite!

Jérôme Schneider voit désormais l'avenir en rouge et noir.
Vidéo: R.Ty

JÉRÔME SCHNEIDER

Date de naissance:
4 novembre 1981 à Neuchâtel.

Taille et poids: 182 cm/73 kg.

Domicile actuel: Boudry (chez ses parents, en attendant de trouver un appartement).

Etat civil: Célibataire.

Poste: Défenseur central.

Trajectoire: NE Xamax (LNA/SL, 2000-03), Delémont (CL, 03), La Chaux-de-Fonds (CL, 03-08), Servette (CL puis SL, 08-13), Xamax-FCS (1re ligue Classic, 13-?).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jérôme Schneider, à 31 ans, vous quittez Servette en même temps que la Super League, pour retomber trois étages plus bas, en 1re ligue Classic. La raison?

D'abord, Servette ne m'a pas offert de prolongation de contrat. A la base, j'étais censé être un pilier de la future équipe de Challenge League, mais jamais personne ne m'a approché, jamais aucune discussion n'a eu lieu. Si je faisais vraiment partie des priorités du club, on me l'aurait fait savoir, il me semble. Enfin, le trait est tiré. D'ailleurs, quand je leur ai annoncé mon départ pour Xamax, personne n'a essayé de me retenir...

Et pourquoi ce Xamax-FCS, né de la fusion entre Xamax 1912 et Serrières?

Parce que le comité a réussi à monter un groupe de valeur et à faire des transferts intéressants. Il a fait revenir les Neuchâtelois, et tous sont des joueurs que j'ai côtoyés et que j'apprécie. Et puis, il y a un vrai défi à relever, sportivement parlant. Avec cette équipe, on ne peut avoir qu'un but: la promotion immédiate en 1re ligue Promotion. Enfin, je reviens dans mon canton d'origine avec plaisir. Mes parents habitent à Boudry, j'ai été junior à Xamax, et le président Christian Binggeli a réussi à me trouver une place pour exercer ma profession d'origine, informaticien de gestion, à 80%.

Le début de votre reconversion?

On peut voir la chose sous cet angle. Mais je me sens en pleine forme, en tout cas pas à bout de souffle. Et je suis prêt à mettre cette forme et mon expérience au service de mon nouveau club. Car le défi est motivant.

Vous n'aviez pas d'autres touches?

Non, pas vraiment. Ayant toujours fonctionné sans agent, je n'allais pas commencer à 31 ans! Mais j'ai tout de même pris langue avec un conseiller pour étudier la possibilité d'aller passer une dernière année pro aux Etats-Unis, histoire d'apprendre la langue aussi. Ça ne s'est pas fait, et l'offre xamaxienne est tombée au bon moment.

Que représente la Maladière pour vous?

Je n'ai évolué qu'avec le maillot adverse dans la nouvelle Maladière. Mais j'ai des souvenirs de junior de l'ancien stade. Notamment un match de Coupe d'Europe contre l'Inter Milan (ndlr.: seule défaite en plus de 50 matches européens de Xamax à domicile) que j'avais vécu derrière les buts, avec mon équipe.

Vous serez la saison à venir de l'autre côté de la barrière...

Oui, et j'espère voir ce stade le plus rempli possible. Pour cela, il faudra que les résultats soient au rendez-vous. L'équipe a été montée pour en avoir, à nous de répondre présents. On en a les moyens, même si on sera évidemment attendus au tournant. (Le Matin)

Créé: 10.07.2013, 23h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.