Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:59

Football Joël Magnin: «On n’est pas fiers d’être derniers»

Confronté à un manque de résultats, le coach de NE Xamax est conscient des progrès restant à accomplir. A la recherche d’un premier succès, le club neuchâtelois espère frapper fort samedi contre Bâle.

Joël Magnin et Xamax sont toujours à la recherche de leur première victoire en championnat.

Joël Magnin et Xamax sont toujours à la recherche de leur première victoire en championnat. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour sa première expérience sur un banc dans l’élite helvétique, Joël Magnin (48 ans) est confronté à une double absence en ce début de saison: de points d’abord, NE Xamax, lanterne rouge de Super League, n’en ayant obtenu que trois jusqu’à présent; de manière et de jeu ensuite avec une équipe qui peine à produire du spectacle, à l’image de la pauvreté de celui présenté dimanche passé en Coupe à Yverdon, où la qualification neuchâteloise tient presque du miracle.

Au moment où la simple lecture du classement suffit à mesurer l'urgence d'une réaction, comment sortir de cette mauvaise passe? «On sait que l’on doit mieux jouer, répond le coach de la Maladière. On n’a pas assez de bons moments dans un match. On doit arriver à davantage de constante sur 90 minutes. Je demeure convaincu que l’on peut prendre des points contre toutes les équipes, qui plus est devant notre public.» C’est ce que s’efforcera de faire Xamax ce samedi soir, avec la réception du FC Bâle.

S’il réfute l’idée de crise, Joël Magnin reconnaît que le compte n’y est pas. Autant sur le plan comptable donc, qu’au niveau de la manière affichée. «Il ne faut pas se mentir. On va se battre jusqu’au bout pour le maintien, ce à quoi l’on s’attendait. On ne vise pas une qualification pour la Ligue des Champions! Cela dit, on n’est pas fiers d’être derniers. Tout est possible si l’on prend des initiatives. Il serait aussi important de marquer une fois les premiers (ndlr: ce qui n’est arrivé qu’à Thoune, en ouverture de saison)

Oser tout simplement jouer

Surtout NE Xamax va devoir lâcher le frein à main, et pour cela oser tout simplement jouer, ce qu’il est capable de faire comme ses joueurs l’ont déjà démontré par bribes. L’actuel manque de confiance qui semble avoir gagné la lanterne rouge du championnat peut-il suffire à justifier pareille crispation? Son entraîneur en est convaincu: «Tout est lié à la confiance. Quand celle-ci disparaît ou n’est pas suffisamment présente, les joueurs n’osent pas assez. Au début, certains se cachaient même, tournant parfois le dos à l’action pour ne pas être impliqué. Il importe d’évacuer cette crispation qui nous empêche de créer quelque chose, de jouer comme on sait le faire.»

La venue d'un FC Bâle qui n'est pas au mieux coïncidera-t-elle dès lors avec une prise de conscience en forme de déclic? Le Neuchâtelois ne demanderait pas mieux. «Bâle reste Bâle, à savoir un gros morceau, concède Magnin. C’est l’équipe qui a fêté le plus de titres en Suisse depuis 10 ans. Mais on a les moyens de les chatouiller. On veut absolument démontrer notre volonté de faire un résultat.»

Afin d’abandonner la place de cancre et ne pas plonger dans la sinistrose.

Créé: 23.08.2019, 16h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.