Lundi 26 août 2019 | Dernière mise à jour 06:46

Football José Antonio Reyes a été enterré sur fond de polémique

Des centaines de personnes ont assisté lundi aux funérailles du footballeur, mort dans un accident alors qu'il roulait, selon la presse, à plus de 200 km/h.

La cérémonie s'est déroulée dans la ville natale du footballeur.

La cérémonie s'est déroulée dans la ville natale du footballeur. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La cérémonie a eu lieu dans une église d'Utrera (Andalousie), sa ville natale. Le cercueil de l'ex-international espagnol (21 sélections) de 35 ans y était recouvert d'un drapeau du Séville FC, son club formateur.

José Antonio Reyes est mort samedi dans un accident sur l'autoroute reliant Utrera à Séville. Son cousin Jonathan a également perdu la vie et un troisième passager était toujours hospitalisé lundi matin, selon la Garde civile.

Vainqueur à cinq reprises de la Ligue Europa (ex-Coupe de l'UEFA), le joueur achevait sa riche carrière, qui l'a mené entre autres à Arsenal et au Real Madrid, en deuxième division espagnole, à l'UD Extremadura.

Un hommage lui avait été rendu dimanche à Séville, lors d'une veillée funèbre au stade Sanchez-Pizjuan du Séville FC, club où il fit ses débuts comme professionnel à 16 ans. Selon de premiers éléments de l'enquête publiés dans la presse espagnole, un excès de vitesse aurait causé l'accident mortel.

Les chiffres diffèrent

D'après le journal local Diario de Sevilla, le joueur conduisait à plus de 200 kilomètres/heure au moment de sa sortie de route. Le quotidien sportif Mundo Deportivo, qui cite un document de la Garde civile, assure pour sa part qu'il allait à 237 km/h.

Toujours selon Mundo Deportivo, une crevaison lui aurait fait perdre le contrôle du véhicule. La Garde civile s'est refusée à tout commentaire.

Le jour de la tragédie, l'ancien international espagnol Santiago Cañizares s'est attiré une volée de critiques en pointant sur Twitter la possible responsabilité du footballeur. «Circuler en excès de vitesse est une attitude répréhensible. Dans l'accident, il y a eu des victimes en plus du conducteur. Reyes ne mérite pas qu'on lui rende hommage comme un héros», avait écrit l'ex-gardien de la Roja, reconverti en consultant pour des médias espagnols.

Créé: 03.06.2019, 16h44


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.