Mardi 26 mai 2020 | Dernière mise à jour 03:56

Football Joueurs en fin de contrat: Quel avenir?

Comme 70 joueurs en Super League, Gaëtan Karlen (NE Xamax) et Steven Lang (Servette FC) arrivent en fin de contrat le 30 juin. Témoignages.

Réduit au chômage technique, Gaëtan Karlen ne sait pas trop de quoi son avenir sera fait. L'attaquant de Xamax en profite pour boucler son cursus universitaire.

Réduit au chômage technique, Gaëtan Karlen ne sait pas trop de quoi son avenir sera fait. L'attaquant de Xamax en profite pour boucler son cursus universitaire. Image: Keystone

Super League: ils sont en fin de contrat dans les clubs romands

NE Xamax

Matthias Minder
Arbenit Xhemajli
Marcis Oss
André Neitzke
Léo Farine
Leroy Abanda (fin de prêt)
Mike Gomes
Léo Seydoux (fin de prêt)
Geoffroy Serey Die
Safet Alic
Thibault Corbaz
Yannis Tafer
Liridon Mulaj
Samir Ramizi
Gaëtan Karlen
Raphaël Nuzzolo
Taulant Seferi (fin de prêt)

Servette FC

Joël Kiassumbua
Joao Castanheira
Christopher Routis
Rayan Souici (fin de prêt)
Michael Gonçalves
Andrea Maccoppi
Sébastien Wüthrich
Steven Lang
Jung-bin Park
Alex Schalk
Koro Koné

FC Sion

Quentin Maceiras
Joao Adao


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Suisse, les championnats de Super et de Challenge League pourront-ils se terminer ou faudra-t-il se résoudre à tirer un trait sur la saison 2019-2020? Et qu’adviendrait-il dans ce cas-là? Voilà plusieurs semaines que les questions s’amoncellent sans que l’on puisse y répondre. Si le flou est total pour les clubs de Swiss Football League, il l’est davantage pour les joueurs en fin de contrat.

Dans l’élite helvétique, cela concerne près d’une septantaine d’éléments, lesquels se retrouveront sur le marché au 30 juin prochain. Avec le risque de voir, le plus souvent, la valeur marchande les concernant dégringoler compte tenu de l’impact provoqué par la crise du Covid-19.

Certains sont des stars de notre championnat, à l’instar de Jean-Pierre Nsame et de Guillaume Hoarau, les deux attaquants vedettes d’YB. Mais il y a aussi nombre de joueurs moins côtés. Pour une écrasante majorité d’entre eux, la même crainte, celle de ne pas retrouver de l’embauche à des conditions salariales identiques à celles qui leur sont offertes aujourd’hui.

«Aujourd'hui, tout est gelé. Il n’y a rien de concret»

A NE Xamax, parmi les quatorze joueurs dont le contrat arrive à échéance dans trois mois, figure Gaëtan Karlen. A 26 ans, l’attaquant valaisan de la Maladière était en train de réaliser sa plus belle saison – avec déjà 7 buts au compteur – quand tout s'est figé. Comment vit-il ce coup d’arrêt et surtout l’énorme part d’inconnue qui lui est associé?

«Ce qui est le plus dur à vivre, confie-t-il, c’est de ne pas réussir à se projeter, faute de pouvoir savoir ce qu’il en est. On n’a plus l’occasion de se montrer, d’avancer ses pions. S’agissant de la suite de la saison et d’une éventuelle reprise, on ne sait pas et j’ignore quand l’on saura. Aujourd’hui, j’arrive à m’imaginer toujours footballeur, mais je ne sais pas encore où. Quelques discussions, ici et là, existent certes mais tout est gelé. Il n’y a rien de concret.»

Karlen le reconnaît cependant: face aux conséquences financières de la crise, mettant l’économie à genoux, il demeure un privilégié. «J’arrive à relativiser, reprend-il. Surtout quand je considère ceux et celles qui, moins bien loti que moi, pourraient peut-être tout perdre.» L’attaquant profite de cette longue pause forcée pour boucler son cursus universitaire. En juin, il achèvera son bachelor, en géographie, sports et allemand à l’uni de Neuchâtel. «C’est aussi une manière d’assurer mes arrières», souligne-t-il.

Steven Lang n'exclut pas une possible fin de carrière

Au Servette FC, la situation est quelque peu différente pour Steven Lang. Revenu d’une vilaine blessure au genou droit qui l’a éloigné des terrains pendant plus d’une année, le milieu de terrain, n’entrant plus dans les plans d’Alain Geiger, a dû se contenter cet automne de quatre matches disputés avec les M21 «grenat», en 2e ligue interrégionale.

Où le Jurassien rebondira-t-il? «En ayant joué aucun match de Super League jusqu’à fin mars, répond-il, je connais assez le football pour me dire que cela va être compliqué. Bizarrement pourtant, je n’y pense pas trop, je le vis même assez bien. Si j’étais plus jeune, je serais beaucoup plus stressé. Là, je vais sur mes 33 ans, j’ai déjà onze années de Super League derrière moi. Tous les scénarios sont possibles. Peut-être ai-je effectué le dernier match de ma carrière sans m’en rendre compte…» En SFL, l’ultime rencontre du No 7 du Servette FC remonte au 31 août 2018 contre Lausanne à la Praille (0-1).

Pour l’habitant de Gland (VD), l’avenir sportif s’écrit dès lors en pointillé, sans certitudes ni garanties. «En temps normal, les discussions ont lieu maintenant. Dans le cas présent, on ne peut rien prévoir. Aucun club ne parvient d’ailleurs à se projeter. On ne sait même pas si le championnat va pouvoir reprendre. Aujourd’hui, la priorité est un peu ailleurs…»

Philosophe, Steven Lang n’exclut ainsi pas, en dernier ressort, de devoir peut-être raccrocher les crampons. «Si tout devait s’arrêter pour moi, je ne tomberais pas des nues. Dans ma tête, j’ai quelques idées de reconversion, certaines liées au football. Mais j’aimerais quand même bien que cela continue…» Pour un ultime tour de piste d’un homme qui a successivement porté les couleurs de Xamax, Aarau, Grasshopper, Lausanne, Servette, Vaduz, Saint-Gall, Schaffhouse et Servette à nouveau, à l’occasion d’un deuxième passage entamé en 2017…

Dans son cas comme dans celui de dizaines de joueurs de Super League qui pourraient demeurer sur le carreau, personne ne connait la suite. Ni quand celle-ci aura lieu...

N. JR

Créé: 30.03.2020, 20h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.