Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 12:47

Football La voiture de Gündogan attaquée pour une photo?

Le saccage de la Mercedes du joueur allemand d'origine turque pourrait être lié à sa rencontre avec le président turc Erdogan à Londres.

Le joueur a été vivement critiqué pour avoir posé avec le président turc.

Le joueur a été vivement critiqué pour avoir posé avec le président turc. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'international allemand d'origine turque Ilkay Gündogan, très violemment attaqué pour avoir posé en photo avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, a porté plainte après le saccage de sa voiture début juin à Cologne. C'est ce que rapportent les médias allemands.

Vitre brisée

L'acte de malveillance a été commis dans la soirée du 7 juin près de l'hôtel de Cologne où résidait l'équipe nationale allemande à la veille de son dernier match de préparation avant le Mondial, contre la sélection d'Arabie saoudite (2-1).

Selon les images diffusées par le quotidien «Bild», la vitre arrière droite de sa voiture a été brisée, sans qu'aucun vol ne soit commis. La police de Cologne a confirmé que le joueur a porté plainte, qu'une enquête était en cours et qu'un motif politique n'était pas exclu.

Le 13 mai, Gündogan et son partenaire Mesut Özil avaient participé à Londres à une rencontre de la communauté turque avec M. Erdogan. Dans ce cadre, ils lui avaient remis des maillots de leurs clubs respectifs (Manchester City et Arsenal). Les photos de l'événement avaient ensuite été publiées sur les réseaux sociaux par l'équipe de M. Erdogan, en campagne électorale.

Reproches et sifflets

A chaud, la Fédération allemande de football (DFB) avait vivement réagi, accusant les deux hommes de s'être laissés manipuler. «Le football et la DFB défendent des valeurs qui ne sont pas complètement prises en compte par M. Erdogan», avait ajouté la DFB pour justifier sa colère. Des personnalités politiques, d'extrême-droite et des Verts, avaient également reproché leur démarche aux deux joueurs. La polémique a assombri les derniers jours de préparation de la Mannschaft, avant son départ en Russie.

Gündogan avait été copieusement sifflé par le public allemand lors de son entrée en jeu contre l'Arabie saoudite, et la bronca l'avait poursuivi à chacune de ses prises de balle.

Özil n'avait pas joué cette dernière rencontre.

L'Allemagne joue dans le groupe F, où elle rencontrera le Mexique à Moscou (17 juin), la Suède à Sotchi (23 juin) et la Corée du Sud à Kazan (27 juin). (si/nxp)

Créé: 16.06.2018, 15h42


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.