Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 16:10

Football Lausanne Sport au bord du précipice

Nouvelle lanterne rouge, le club vaudois doit urgemment retrouver ce qui a fait son succès. Jeudi, le rendez-vous contre Lucerne sera capital.

Image: Keystone

Huit confrontations directes

Alors qu’il reste sept journées de Super League et 21 points en jeu, les affrontements entre clubs concernés par la relégation risquent d’être déterminants. Il y en aura huit jusqu’au dénouement. Lausanne aura l’avantage de recevoir Grasshopper (28 avril) et Thoune (13 mai), contre un déplacement à Lugano (10 mai) face à un adversaire direct.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au moment où NE Xamax s’apprête à retrouver la Super League qu’il avait quittée en janvier 2012 suite à la mise en faillite du club, quelle équipe le promu de la Maladière remplacera-t-il? Après avoir hérité avant-hier de la lanterne rouge suite à sa défaite sur le fil à Bâle (1-2), Lausanne fait figure de candidat tout désigné. On peut s’en inquiéter.

La première crise

Même si cinq équipes séparées par un seul point sont concernées par la bataille pour le maintien, plusieurs facteurs plaident en défaveur des Vaudois: une spirale négative au niveau des résultats, un jeu qui peine à exprimer les desseins du coach, un manque de sérénité, des renforts hivernaux qui, Zidane excepté, ne font pas la différence, etc.

Pour Ineos, les nouveaux propriétaires, il s’agit de la première crise à gérer. Alors qu’il affichait sa pleine confiance voici quelques semaines, David Thompson demeure très discret. Le président est resté injoignable hier. «Il est occupé et en réunion durant toute la journée», nous a-t-on fait comprendre. Dans la galaxie Ineos (17 000 employés), on peut imaginer que le LS n’est qu’une lointaine exoplanète.

Pour cette équipe qui cultive l’inconstance, rien n’est bien sûr – et tant mieux – définitif. Mais sa situation sportive est suffisamment préoccupante pour qu’une prise de conscience s’opère avant qu’il ne soit trop tard. «Lausanne n’est pas au bord du gouffre mais s’en rapproche, image Gabet Chapuisat. La situation de Sion voici quelques semaines était bien plus dramatique. Le match de jeudi contre Lucerne s’annonce malgré tout capital. Lausanne y jouera sa survie. Face à une équipe en perte de vitesse, les trois points sont indispensables.»

Pour le consultant de Teleclub et suiveur du club vaudois, les atermoiements et perpétuels changements (soit de systèmes soit au niveau des hommes qui les incarnent) ne favorisent pas la cohésion, pourtant indispensable. «Fabio (Celestini) cherche la solution idéale sans la trouver, reprend notre interlocuteur. L’ennui, c’est qu’à force de brasser, il y a des bavures.»

Le discours de Serge Duperret est lui aussi teinté d’inquiétudes. «Je suis perplexe sur la qualité du contingent, relève celui qui préside toujours aux destinées du FC Le Mont en 4e ligue. Alors qu’un magnifique projet voit le jour, j’ai le sentiment que le sportif ne suit pas. Il y a de quoi être inquiet comme GC, Thoune ou Lugano peuvent aussi l’être. Depuis l’arrivée d’Ineos, on a plus parlé de l’affaire du logo que de la qualité des transferts effectués.»

Grinta valaisanne

À la Pontaise, les joueurs sauront-ils trouver ce supplément de combativité pour inverser la tendance? «Depuis que son président est redescendu dans l’arène, observe le boss des Châtaigniers, Sion possède aujourd’hui quelque chose de plus que les autres: la grinta. Ses joueurs sont revanchards. Et Jacobacci a vraiment la dalle.»

L’avenir immédiat dira si Fabio Celestini a toujours faim ou si un pernicieux phénomène d’usure est en train de s’installer, avec des joueurs ne mesurant pas l’enjeu des prochaines semaines. Sur la pente savonneuse, la lanterne rouge doit urgemment retrouver les ingrédients qui lui avaient permis d’enchaîner une série positive de sept matches/quinze points l’automne passé. Faute de quoi, le classement final entérinera le grand retour du derby lémanique en Challenge League.

«Depuis l'arrivée d'Ineos, on a plus parlé du logo que de la qualité des transferts» Serge Duperret, président du FC Le Mont (photo)


«L'arbitre s'est excusé»

Dimanche dans les couloirs de Saint-Jacques, les plates excuses de M. Fähndrich, par rapport au penalty pourtant évident qu’il n’avait pas sifflé (75e) en faveur du LS, n’ont fait qu’aviver les regrets vaudois. «L’arbitre a reconnu son erreur, témoigne Pablo Iglesias. Il a avoué aux joueurs s’être trompé.» Mais on ne refera pas l’histoire. Seul compte la réaction du LS avant de retrouver un public auquel il a beaucoup à se faire pardonner après sa misérable prestation contre Sion. «La seule issue, c’est le maintien, reprend le directeur sportif. Il n’y en a pas d’autre. Si l’on est inquiet? Bien sûr qu’on l’est tous. Je ne suis pas aveuglé par le fait que l’on est cinq équipes dans la gonfle…»

Malgré les résultats négatifs, la question du coach n’est pas d’actualité – Celestini conservant la confiance de ses dirigeants. «Fabio n’a pas besoin qu’on lui mette la pression, il se la met assez tout seul. Je ne pense pas d’ailleurs qu’il existe un autre coach qui puisse répondre à toutes les nécessités que réclame ce groupe-là.» Hier, l’entraîneur a longuement parlé avec ses joueurs. On espère voir le résultat de leurs conciliabules mercredi soir déjà.


Créé: 16.04.2018, 22h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters