Jeudi 18 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:05

Football Le Bénin sort le Maroc et le Sénégal maîtrise

Les Marocains, souvent cités comme favoris de la CAN 2019, sont tombés dès les huitièmes, éliminés aux tirs au but. Les Sénégalais, face à l'Ouganda, ont assuré.

Le portier Saturnin Allagbe a dévié sur la transversale le tir au but du Marocain Youssef En-Nesyri.

Le portier Saturnin Allagbe a dévié sur la transversale le tir au but du Marocain Youssef En-Nesyri. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Maroc entraîné par le Français Hervé Renard, finaliste 2004 et quart de finaliste de la dernière édition, a été éliminé vendredi dès les huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), évincé aux tirs au but (1-1, 4 tab à 1) par le Bénin, réduit à dix.

Les Béninois ont ouvert le score par Moïse Adilehou (53e), puis les Marocains ont égalisé par Youssef En-Nesyri (75e). Hakim Ziyech a raté un penalty dans le temps additionnel.

A la fin de la prolongation, le Bénin est sorti victorieux des tirs au but (4-1). Les Béninois filent en quarts pour la première fois de leur histoire, en n'ayant toujours pas gagné un match (quatre matches nuls).

Le Sénégal en favori

Le Sénégal, lui, tout en maîtrise, a éliminé l'Ouganda (1-0), pour s'offrir un quart de finale face au Bénin.

Les grands favoris ont l'horizon dégagé pour la suite. Cette équipe a montré du sang froid pour tuer le suspense dès la 15e minute par Sadio Mané, à la conclusion d'un contre clinique. Interception d'Henri Saivet, relais de Mbaye Niang pour la star de Liverpool qui, lancée dans la profondeur, a marqué son troisième but du tournoi.

Solides, les Sénégalais n'ont ensuite laissé que très peu d'occasions aux Grues, pour remporter leur premier match en phase finale depuis 2006. En 2017, ils étaient tombés dès les quarts, au bout d'une cruelle séance de tirs au but face au Cameroun, le futur vainqueur.

Mané avait alors terminé en larmes après avoir raté sa tentative. S'il a quitté vendredi la pelouse heureux, acclamé par des fans égyptiens portant le maillot des Reds, l'histoire a failli se répéter pour lui: son penalty a été arrêté par Denis Onyango (60e), et c'est déjà son deuxième échec dans l'exercice depuis le début du tournoi.

L'horizon semble dégagé, comme le ciel du Caire, pour le Sénégal, qui se trouve dans la partie du tableau la moins relevée, sans l’Égypte, le Nigeria, le Mali, le Cameroun, l'Algérie et la Côte d'Ivoire!

Créé: 05.07.2019, 21h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.