Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:57

Football Leipzig confirme qu'il est un grand d'Europe

Les Allemands n'ont laissé aucune chance à Tottenham (3-0). Sur l'ensemble des deux matches, les boys de Mourinho s'inclinent 4-0.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La saison dernière, les amateurs de football européen s'étaient délectés du parcours de l'Ajax Amsterdam, stoppé en demi-finale par Tottenham et que beaucoup avaient pris en affection. Cette année, la palette de choix semble un peu plus vaste, Leipzig et l'Atalanta ayant déjà composté leur billet pour les quarts de finale avec une manière qui ne déplairait pas aux suiveurs attentifs.

Les Allemands ont livré deux partitions particulièrement abouties pour venir à bout de Tottenham. Que la différence entre des Anglais attentistes et l'actuel troisième de Bundesliga a sauté aux yeux. Seul joueur à légèrement sortir la tête de l'eau offensivement côté Spurs sur l'ensemble des deux matches, Giovani Lo Celso a semblé bien seul pour mettre en danger Peter Gulacsi, finalement doublement blanchi. Oui, les absences de Harry Kane et de Son Heung-min ont pesé et contrarié les plans de José Mourinho. Mais force est de constater que son équipe n'a à peu près rien présenté lors de ce huitième de finale.

Sabitzer, un capitaine exemplaire

Au contraire, donc, d'un RB Leipzig tellement rafraîchissant. Il est juste de dire que les hommes de Julian Nagelsmann ont connu une seconde période un peu moins flamboyante, mardi soir à domicile. Mais il convient surtout de relever qu'ils n'ont eu besoin que de deux petites heures pour éteindre totalement Tottenham. Un mérite qui en revient avant tout à ce collectif homogène, et encore un peu plus à son capitaine, Marcel Sabitzer.

L'Autrichien a sans doute vu sa valeur marchande prendre l'ascenseur grâce au splendide doublé qu'il a inscrit pour l'occasion. D'abord une frappe de 20 mètres millimétrées qu'Hugo Lloris n'a pu que détourner dans son petit filet. Ensuite un coup de tête soudain au premier poteau sur un centre tendu d'Angelino. À chaque fois, du grand art. Leipzig menait ainsi 2-0 après 21 petites minutes. 3-0, même, sur l'ensemble de la confrontation. La messe était dite. Pour la forme, Emil Forsberg ajoutera un troisième but à la 88e, sur son... premier ballon après être entré en jeu.

Florian Vanay

Créé: 10.03.2020, 23h05

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.