Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 18:33

Drame Les hommages affluent après le retour du corps de Florijana Ismaili

L'internationale suisse de 24 ans, qui a été retrouvée mardi par des plongeurs dans le lac de Côme, est à l'hôpital pour une autopsie.

Le corps de Florijana Ismaili a été emmené pour être autopsié.

Le corps de Florijana Ismaili a été emmené pour être autopsié. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le corps de Florijana Ismaili (24 ans), qui avait disparu samedi après-midi après avoir plongé depuis un bateau qu'elle avait loué avec une amie sur le lac de Côme, à une centaine de mètres de la rive de Musso, a été retrouvé mardi par des plongeurs des pompiers et l’aide d’un robot à une profondeur de 204 mètres.

Le robot, piloté depuis la surface, a ensuite remonté le corps de l’internationale suisse de Young Boys jusqu'à une profondeur de 20 mètres. Là, des plongeurs l'ont récupéré, selon l'Agence de presse italienne ansa.

C’est non loin de l’endroit de la disparition que les recherches ont abouti, dans un endroit du lac particulièrement profond.

En fin d'après-midi, le corps a été transporté à l'hôpital à Côme, où il doit subir une autopsie exigée par le procureur de la région.

De nombreux messages d'hommages et de soutien à la famille ont été publié sur les réseaux sociaux.

Créé: 02.07.2019, 20h08

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.