Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:56

Football Le car de Lorient caillassé à Nîmes

Des supporters nîmois ont lancé des projectiles sur le bus qui amenait les joueurs bretons au stade des Costières.

Vidéo: YouTube/L'Équipe

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'arrivée des joueurs de Lorient au stade des Costières, à Nîmes, a été mouvementée mardi soir, peu après 18h30.

Plusieurs centaines de supporters nîmois attendaient en effet devant l'entrée officielle des joueurs et chantaient, fumigènes à l'appui, à la gloire de leur équipe, qui brigue la montée en Ligue 1. Quand le car des Bretons est arrivé, il a été la cible de plusieurs jets de projectiles.

Le président du FC Lorient Loïc Féry était plutôt remonté lorsqu'il est descendu du bus. «Ce n'est pas comme cela qu'on reçoit chez nous, a-t-il déclaré à L'Équipe. Quand de tels événements se produisent en Ligue 1 ou dans des compétitions européennes, cela peut aller très loin.»

Le directeur de la sécurité du club breton a déposé un rapport auprès du délégué de la Ligue, peu avant 19 h.

Nîmes s'est imposé 1-0 grâce à un autogoal d'Ibrahima Conté (4e), une victoire qui permet du club du Gard de prendre la deuxième place du classement de Ligue 2 et d'assurer sa place de barragiste.

Créé: 25.04.2018, 08h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.