Jeudi 2 avril 2020 | Dernière mise à jour 00:54

Football Le LS pourra-t-il commencer son championnat?

La blanche Pontaise est recouverte d’une couche de neige conséquente, mettant en péril la réception de Kriens samedi. Et le pire est à venir…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chaque année à pareille époque, du côté des Plaines-du-Loup, c’est le même cirque (blanc…) qui recommence, avec son inévitable cortège d’interrogations. Ayant trait à la météo de cette semaine, la principale concerne l’état de la «pelouse» de la Pontaise et la question qui lui est associée: le LS pourra-t-il jouer ce samedi et accueillir Kriens à partir de 17h? Le conditionnel semble de mise…

Ce jeudi matin, une petite dizaine de centimètres de neige recouvrait le terrain lors de notre passage. Plus que ce manteau blanc, ce sont les prévisions à venir qui inquiètent les responsables de l’entretien du stade. Une forte offensive des flocons est en effet annoncée demain, qui pourrait avoir raison de Lausanne - Kriens. Surtout si la limite de la neige devait se situer à 640m – l’altitude de la Pontaise - ou plus bas.

L’équipe de déblaiement se tient prête à intervenir. «On a deux fraiseuses, des pelles aussi mais cela reste un boulot titanesque, glisse un employé. Mieux vaut l’entreprendre au dernier moment plutôt que de devoir tout recommencer…»

Jouer, c’est bien évidemment le souhait de Giorgio Contini. Après un mois d'active préparation, ses joueurs sont dans le portillon de départ, prêts à se lâcher. «Le coach veut jouer à tout prix…» Directeur sportif du LS, Pablo Iglesias n’en finit pas de scruter le ciel. «S’il flotte plus qu’il ne neige, le terrain sera vert», pronostique-t-il. Un indice peut-être? La météo prévoit pour samedi quelques timides averses de neige mouillée à l’heure du coup d’envoi.

Le club a proposé de jouer à Kriens

Après avoir pris connaissance des prévisions pessimistes pour ces prochains jours, le club vaudois avait pris les devants dès lundi en proposant à la Swiss Football League d’inverser la rencontre, mais à Muri (BE), au siège de la SFL, on a refusé d’entrer en matière. Autant, paraît-il, pour des questions d’éthique sportive que suite à la réponse négative formulée par le club lucernois.

Fait acquis: la blanche Pontaise, point noir des stades helvétiques chaque hiver, fera l’objet d’une inspection samedi matin, peut-être déjà vendredi suivant le nombre de centimètres qui seront tombés dans l’intervalle. Si l’on devait pouvoir malgré tout jouer comme l’espèrent ardemment Contini et les Lausannois, il est à parier que la pelouse, ou ce qui en tiendra lieu, deviendrait assez vite injouable…

Créé: 31.01.2019, 10h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.