Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:03

Football Lucien Favre:« Tu marques et rien ne se passe»

L'entraîneur de Borussia Dortmund a vécu un samedi très particulier. Le Vaudois raconte.

Lucien Favre a vécu un samedi particulier devant son banc.

Lucien Favre a vécu un samedi particulier devant son banc. Image: GETTY IMAGES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

S’il attendait, comme tout le monde, avec impatience cette reprise et de se remettre au boulot, Lucien Favre a vécu un samedi très spécial. Comme beaucoup, l’entraîneur vaudois de Borussia Dortmund n'a pas trop aimé ce manque d'émotion dans son grand stade vide. «Notre public nous manque beaucoup», a-t-il reconnu au terme d’un derby de la Ruhr inédit que sa formation a facilement remporté. «4-0 contre Schalke, c'est un très bon résultat, s'est félicité le technicien suisse, mais c'était très, très particulier».

Et de raconter, à deux mètres de distance du journaliste qui lui rendait la... perche, ce sentiment bizarre lors d’un match à huis clos qu'il a vécu: «Il n'y a aucun bruit, tu tires au but, tu fais une super passe, tu marques, et rien ne se passe, c'est très très bizarre», a-t-il ajouté, à propos de ce match disputé avec beaucoup d'écho, une première à domicile dans l'histoire de son club. «C'était un match très différent de d'habitude, c'est difficile de juger si c'était un bon match. J'ai eu l'impression que ce n'était pas aussi engagé que ce qu'on avait prévu», a-t-il encore commenté.

Un petit avantage

«Nous avions un petit avantage, a estimé pour sa part l'ailier Julian Brandt, l'un des héros du match, à l'origine des quatre buts, dont deux passes décisives. Comme nous avions déjà joué à huis clos à Paris (en Ligue des champions en mars), on connaissait cette impression de silence dans le stade». Et de renchérir, fataliste: «On aurait évidemment préféré des conditions normales, mais à la fin, le foot reste le foot et on essaie de prendre du plaisir», a-t-il ajouté dans une interview sur Sky réalisée dans le respect des consignes: à plusieurs mètres du reporter et avec une perche de trois mètres pour porter le micro, lui-même emballé dans un film transparent.

AFP

Créé: 16.05.2020, 19h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.