Mardi 15 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:11

Football La maison de ses parents salie par le graffiti «pédo»

Ancien international anglais, Adam Johnson est récemment sorti de prison, où il avait été enfermé pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. Sa famille en paie le prix.

Adam Johnson, lorsqu'il portait les couleurs de son dernier club: Sunderland.

Adam Johnson, lorsqu'il portait les couleurs de son dernier club: Sunderland. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dave et Sonia Johnson ont découvert vendredi matin l’inscription «Pédo» – pour pédophile – marquée à la peinture sur le mur d’enceinte de leur propriété d’Eden Castle, dans le nord-est de l’Angleterre. Leur maison se trouve à proximité de celle que leur fils, le footballeur Adam Johnson (31 ans), a récemment acquise et où il vit depuis sa sortie de prison le mois dernier.

L’ancien ailier de Manchester City, de Sunderland et de l’équipe d’Angleterre avait été condamné en 2016 à six ans d’incarcération pour avoir eu une relation sexuelle avec une jeune femme âgée de 15 ans. Mais Johnson a finalement été libéré après avoir purgé la moitié de sa peine. Une décision qui a du mal à passer auprès de certaines personnes. Mais ce sont les parents du joueur qui ont subi la dégradation de leur mur. Vendredi matin, ils ont passé du temps à tenter d’effacer l’inscription, racontent les médias britanniques. A défaut d’avoir pu la faire disparaître complètement, ils garent désormais leur voiture devant pour la cacher.

«Adam était horrifié quand la maison a été vandalisée, a raconté une source anonyme au «Sun». Sa mère était vraiment ébranlée parce que ça ne fait aucun doute que les gens savent où ils habitent et qu’ils ont de claires intentions.» Alors que la maison du joueur, estimée à 2 millions de livres, a été équipée d’un système pointu de sécurité, comprenant notamment des caméras, celle de Dave et Sonia est plus démunie. Adam Johnson aurait promis d’y remédier dès que possible. «Adam sait qu’il est une cible, mais attaquer ses parents n’est pas correct et il veut les protéger», a ajouté cette personne proche du dossier.

A sa sortie de prison, Johnson a réitéré ses excuses à la jeune fille dont il avait abusé et à la famille de celle-ci. «Ça n’aurait jamais dû se produire et je regrette ce que j’ai fait.» L’attaquant avait laissé entendre qu’il pourrait poursuive sa carrière, en s’engageant peut-être avec Hartlepool United, en cinquième division anglaise.

Créé: 20.04.2019, 11h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.