Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:59

Football Hoarau: «Un peu de méchanceté, c'est ce qu'il nous manque»

Après avoir joué les dépanneurs contre Etoile Rouge, le Français évoque les enseignements de la soirée bernoise. Pour créer les conditions de l'exploit à Belgrade, YB devra d'abord ne pas encaisser de but.

Grâce au penalty transformé par Hoarau, Young Boys a finalement pu limiter les dégâts.

Grâce au penalty transformé par Hoarau, Young Boys a finalement pu limiter les dégâts. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si la soirée s’était déroulée aussi idéalement que Young Boys l’avait imaginé dans ses rêves de conquête européenne, Guillaume Hoarau, éloigné des pelouses depuis le 28 juillet (victime d’une élongation contre NE Xamax, il avait alors dû abandonner ses coéquipiers lors de la 2e journée du championnat), n’aurait pas accéléré son retour. Mais le club bernois, prévoyant, avait un plan B, auquel il a dû recourir mercredi soir compte tenu des circonstances – Etoile Rouge menait alors au score depuis le retour des vestiaires (le 2-1 est tombé dès la 46e minute).

Au stade de Suisse, Hoarau a donc joué les dépanneurs de luxe, ce qu’il a fait en transformant un penalty et en se procurant deux occasions (85e et 89e) d’offrir à YB un succès inespéré sur le tard. «Avec le coach, explique-t-il, tout était clair, on s’était mis d’accord. En cas de besoin, il était prévu que je joue un quart d’heure pour aider l’équipe. C’est ce que j’ai fait…»

S’il ne fait pas l’affaire des champions de Suisse, le verdict du stade de Suisse (2-2) laisse cependant la porte ouverte à un possible exploit à Belgrade, où l’ambiance promet d’être bouillante. «A nous d’aller réaliser un exploit là-bas, reprend Hoarau, qui, mardi prochain, sera probablement titularisé d’entrée. On sait que l’on peut marquer à chaque match. Aujourd’hui (hier), les chiffres nous donnent l’avantage mais pas le score. Un peu de méchanceté, c’est ce qu'il nous manque.»

«On leur a donné le bâton pour se faire battre»

Jean-Pierre Nsame ne disait pas véritablement autre chose au moment de déplorer le manque de lucidité bernois. «Il nous a manqué de la justesse devant et de la maîtrise derrière. On a donné deux buts, il y avait les moyens de faire mieux. On leur a donné le bâton pour se faire battre et l’on s’est fait battre. On est toujours en phase d’apprentissage. On n’a visiblement pas appris de nos erreurs passées. Ce n’est pas tout de dire que l’Etoile Rouge est prenable, il faut le démontrer…»

Pour Young Boys, il s’agit désormais de se préparer à affronter le contexte toujours très particulier du Marakana et d’un public en feu. «Pour ceux qui n’ont jamais connu des ambiances chaudes, ce sera une découverte. J’ai déjà joué en Corse mais d’après ce que j’entends, ça va être pire. Il va falloir se sortir les tripes.»

Pour le visiteur, la clé de l’exploit résidera certainement dans sa faculté de résistance. «Tant que l’on ne prend pas de buts là-bas, reconnaît Nsame, l’exploit sera à notre portée. Ce qui est déjà sûr, c’est que les mots ne suffiront pas. Cette fois, il faudra des actes…»

Créé: 22.08.2019, 13h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.