Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:06

Football Messi encensé: «Le foot n'a qu'un seul Dieu»

La presse espagnole ne tarit pas d'éloges mardi, au lendemain du sixième Ballon d'Or remporté par Lionel Messi.

En dix ans, Lionel Messi a été sacré à six reprises.

En dix ans, Lionel Messi a été sacré à six reprises. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Du jamais vu», «le football n'a qu'un seul Dieu», la presse espagnole rend hommage mardi à Lionel Messi, qui a remporté lundi son sixième Ballon d'Or, un record. «L'histoire est la sienne», titre le quotidien sportif madrilène Marca, pour qui «La Pulga» «fut couronné hier comme un roi, comme le numéro un» de son sport.

Avec six Ballon d'Or dans sa carrière, l'attaquant du FC Barcelone devance dorénavant le Portugais Cristiano Ronaldo (Juventus), troisième de cette édition 2019 et qui en possède un de moins. «L'Argentin écrit l'histoire avec son sixième Ballon d'Or», écrit le quotidien AS, ajoutant que l'Argentin «a confirmé son règne sur le football».

Lionel Messi, déjà lauréat du prix Fifa The Best il y a quelques semaines, a fini meilleur buteur européen (36 buts) de la saison 2018-19. S'il s'est arrêté en demi-finale de la Ligue des champions, il a remporté le championnat d'Espagne avec le Barça. Et a franchi mercredi la barre des 700 matches disputés sous les couleurs blaugranas.

«La décennie prodigieuse de Léo Messi», titre le journal catalan Sport, qui fait allusion aux dix années passées depuis son premier Ballon d'Or en 2009. «Ce qui le distingue des autres joueurs, ce sont sa transcendance et sa longévité. Personne n'a jamais fait ce qu'il a fait pendant autant de temps», argumente Lluis Mascaro, directeur adjoint de Sport dans son éditorial.

L'autre quotidien sportif catalan, Mundo Deportivo, analyse l'évolution de Lionel Messi, autrefois obnubilé par le but adverse, et aujourd'hui «constructeur, distributeur et finisseur».

La presse espagnole estime enfin que le prix décerné à «La Pulga» est une reconnaissance pour la Liga espagnole. «Messi a gagné, le football a gagné, et la Liga a aussi gagné», se réjouit Aritz Gabilondo dans AS, rappelant que «pour la onzième année d'affilée, le Ballon d'Or est en Espagne».

Depuis 2009, Lionel Messi en a donc remporté six, Cristiano Ronaldo (Real Madrid) quatre (plus un cinquième en 2008 avec Manchester United) et le Croate Luka Modric (Real Madrid), un, l'an passé.

Créé: 03.12.2019, 13h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.