Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Football La Nati gagne en Islande et peut rêver

L’équipe de Suisse a livré un match solide en Islande (2-1) et peut viser le tour final de la Ligue des Nations.

Seferovic (au centre) a débloqué la situation pour l'équipe de Suisse.

Seferovic (au centre) a débloqué la situation pour l'équipe de Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une mi-temps pour prendre la température du Stade Laugardalsvöllur de Reykjavik (2 degrés au ressenti), une autre pour passer l’épaule face à des Islandais encore un peu malades, malgré leur regain de forme constaté quatre jours auparavant au Stade de France (2-2). La Suisse est allée s’imposer chez les Vikings et prouvé qu’elle commençait à se créer un petit réservoir de remplaçants, palliant finalement sans trop trembler (sauf dans les dernières minutes) les absences de Manuel Akanji, Breel Embolo, Admir Mehmedi, Yann Sommer ou encore Ricardo Rodriguez.

Si la Suisse s'est imposée, elle le doit en grande partie à ses deux leaders Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri, qui ont donné le tempo toute la rencontre. Techniquement, ces deux-là ont évolué dans une autre dimension que leurs adversaires du soir.

Ce n’est pas un hasard si c’est un amour de centre du pied gauche du capitaine qu’est venu le 0-1 inscrit de la tête par Haris Seferovic à la 52e. Michael Lang a ensuite classé l’affaire un quart d’heure plus tard, en embuscade au deuxième poteau, comme il sait si bien le faire.

Mais cette victoire n’aurait pas non plus été possible si Yvon Mvogo n’avait pas réussi ses débuts internationaux, notamment en première période.

Le gardien fribourgeois de 24 ans a réussi une belle horizontale sur un tir insidieux de Gyfli Sigurdsson à la demi-heure et bloqué quelques tirs vicieux sans trembler. Il a aussi régné loin de sa ligne de but, soulageant d’autant ses coéquipiers. Seul le missile en lucarne d’Alfred Finnbogason (81e) l’a fait plier. Le cerbère du RB Leipzig a été sauvé par Schär qui a dégagé le ballon sur la ligne en toute fin de match. Mvogo a aussi sorti, tout seul cette fois, une fusée de Sigurdsson juste avant la fin.

Ce succès à l’extérieur permet à la Suisse de croire encore en une épopée en Ligue des Nations. Pour ce faire, il faudra gagner contre la Belgique à Lucerne dans un mois, afin de se qualifier pour le tour final de la nouvelle compétition de l’UEFA. Et pourquoi pas, finalement…

Islande-Suisse 1-2 (0-0)

Laugardalsvöllur, Reykjavik, 13 000 spectateurs environ.

Arbitre: M. Ekberg (Suède).

Buts: 52e Seferovic 0-1, 67e Lang 0-2, 81e Finnbogason 1-2.

Avertissements: 49e Zakaria (jeu dur), 74e Schär (jeu dur), R. Sigurdsson (contestation).

Notes: L’Islande sans Gunnarson et Palsson (blessés). La Suisse sans Akanji (blessé).

Islande: Halldorsson; Eyjölfsson, Arnason, R.Sigurdsson, Magnusson; J. Gudmundsson, Sigurjonsson (84’ A. Gudmundsson), Bjarnason, Traustason (68’ Gislason); G.Sigurdsson; Finnbogason. Sélectionneur: Erik Hamren.

Suisse: Mvogo; Lang, Schär, Elvedi, Moubandje; Zakaria, Xhaka; Seferovic (90’ Ajeti), Shaqiri, Zuber (88’ Fassnacht); Gavranovic (69’ Fernandes). Sélectionneur: Vladimir Petkovic. (nxp)

Créé: 15.10.2018, 20h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.