Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:12

Football Ne/Xamax s'en tire de justesse à Yverdon

Les Neuchâtelois, menés à un quart d'heure de la fin, se sont qualifiés (1-2).

Raphaël Nuzzolo a égalisé de la tête, remettant les siens dans le sens de la marche.

Raphaël Nuzzolo a égalisé de la tête, remettant les siens dans le sens de la marche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Yverdon Sport n’a pas eu sa revanche tant espérée, dimanche, mais il s’en est fallu de très peu. On ajoutera même que les Vaudois auraient clairement mérité au moins de jouer la prolongation face à un Ne/Xamax sauvé par deux buts signés Nuzzolo et Djuric dans le dernier quart d’heure. Et alors que les Yverdonnois menaient au score et donnaient pourtant l’impression de bien maîtriser les rares velléités de leurs adversaires.

Comme on pouvait s’y attendre, Yverdon, en pleine confiance, n’a fait aucun complexe face à Ne/Xamax. Passés très près de la qualification, il y a un an, face au même adversaire, les Vaudois ont d’emblée pris à la gorge le pensionnaire de Super League. Une entame de match très agressive qui a posé pas mal de problèmes à des Neuchâtelois qui perdaient la plupart des duels. Après deux premières situations intéressantes en phase offensives, Hugo Fargues se ménageait une excellente opportunité d’ouvrir la marque. Malheureusement pour Yverdon, le Français, très bien servi par Kevin Djacko, voyait sa reprise de la tête passer juste à côté du poteau droit des buts de Matthias Minder (14e).

La sortie manquée de Sallaj

Après cette entrée en matière prometteuse, Yverdon baissait un peu de rythme mais sans que Xamax n’en profite pour porter le danger devant la cage de Valmir Sallaj. Pour que les quelque 200 supporters neuchâtelois espèrent voir leur équipe se ménager enfin une occasion, ils ont dû patienter jusqu’à la 39e minute et une frappe de Seydoux contrée in extremis par Le Neün. Très peu face à des Nord-Vaudois qui auraient pu profiter d’une intervention défensive hasardeuse d’Oss (32e) ou d’un bon tir de Djacko, repoussé par le même défenseur letton (44e), pour regagner le vestiaire avec un but d’avance.

Après la pause, Yverdon repartait à l’assaut mais avec moins d’intensité. Mais comme Xamax semblait, lui aussi, souffrir des efforts fournis et de la chaleur accablante, la rencontre baissait d’un ton. Ce dont Nuzzolo faillit profiter mais son tir, freiné par un Yverdonnois, était bien arrêté par Sallaj (50e). Un petit avertissement dont le généreux outsider tenait compte. Sur une belle ouverture en profondeur de Ninte, Peyretti résistait au retour de Seydoux pour s’en aller battre Minder (62e).

Un avantage mérité qui ne tenait toutefois qu’un quart d’heure. Sans que Sallaj n’ait jusque-là été inquiété, le gardien yverdonnois ne pouvait qu’admirer la superbe déviation de la tête de Nuzzolo sur un corner de Ramizi (77e). Onze minutes plus tard, le malheureux Valmir Sallaj manquait totalement sa sortie et voyait la reprise de la tête de Djuric finir au fond de ses filets. Cruel.

Créé: 18.08.2019, 18h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.