Jeudi 19 juillet 2018 | Dernière mise à jour 07:38

Football Neymar au PSG: «C'est un pas en arrière»

L'ex-attaquant brésilien Ronaldo a critiqué le transfert de son compatriote du Barcelone au Paris SG.

Neymar, à gauche, a été taclé par Ronaldo.

Neymar, à gauche, a été taclé par Ronaldo. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il est au PSG maintenant, mais sportivement parlant, cette décision qu'il a prise, c'est un pas en arrière», a affirmé le Ballon d'Or 2002, vendredi dans un entretien sur la chaîne youtube de Zico.

«Il était à Barcelone et il part au PSG. Moi je jouais au Barça, mais je suis parti à l'Inter de Milan, quand le championnat italien était bien plus compétitif», a souligné Ronaldo, qui n'a évolué qu'une saison en Catalogne (1996-1997), avant de s'engager pour le club lombard.

Dans son entretien avec Zico, ancienne gloire du football brésilien des années 80, Ronaldo a aussi évoqué son espoir de voir le jeune Gabriel Jesus, de Manchester City, s'affirmer comme le nouvel avant-centre de la Seleçao. «La Coupe du Monde arrive et nous avons besoin de ses buts. (...) Cela faisait longtemps que nous cherchions un numéro 9», a expliqué l'attaquant qui a décroché deux titres de champion du monde avec le Brésil, en 1994 et 2002. (si/nxp)

Créé: 12.01.2018, 14h26

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters