Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 17:00

Football Noah Okafor: «Comme dans un rêve»

L’ailier du FCB est le premier joueur né en 2000 à intégrer l’équipe de Suisse. Il se tient prêt à entrer en jeu mercredi ou dimanche.

Le jeune talent du FC Bâle veut montrer de quoi il est capable sur la scène internationale.

Le jeune talent du FC Bâle veut montrer de quoi il est capable sur la scène internationale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au début du mandat de Vladimir Petkovic, l’équipe de Suisse était un cercle fermé. Pas complètement, certes, mais tout de même un peu. Manuel Akanji l’a intégré, d’autres aussi, mais la «génération Lichtsteiner-Behrami» était au pouvoir jusqu’à la Coupe du monde 2018.

Tel était le pacte plus ou moins secret entre le sélectionneur et ses cadres. Et puis, après la Russie, est venue l’ouverture. Certains comme Stephan Lichtsteiner et Gelson Fernandes l’ont bien compris. Valon Behrami beaucoup moins. Et voilà l’équipe de Suisse désormais en mains de la «génération Xhaka-Shaqiri» avec des jeunes qui poussent. Le dernier en date s’appelle Noah Okafor, premier joueur né en 2000 à être invité à un rassemblement de la Nati.

Une juste récompense

Au départ, ce devait «juste pour voir» lors d’un pré-stage de trois jours à Zurich avant de rejoindre les M21. Et puis, Breel Embolo a déclaré forfait et l’ailier du FCB a été invité à venir au Portugal pour le «final four» de la Ligue des Nations. Une juste récompense pour sa belle première saison dans l’élite, où ses démarrages et sa percussion ont affolé plus d’un défenseur de Super League.

Le Bâlois d’origine nigérianne, comme Manuel Akanji, n’a pas hésité une seule seconde, en sachant que s’il devait entrer en jeu mercredi ou dimanche, il ne serait plus éligible pour les «Super Eagles». Son choix numéro 1 est donc clair: il veut jouer pour l’équipe de Suisse. «Pour moi, c’est un honneur de faire partie de l’équipe nationale déjà à mon âge. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu, depuis que je suis enfant. Je suis très heureux d’être là», explique-t-il dans un grand sourire.

Face à Cristiano Ronaldo

Avec trois buts et deux assists en vingt-quatre matches de Super League, ses statistiques ne sont pas affolantes. L’impression qu’il laisse, déjà un peu plus, même s’il n’a pas été exceptionnel en finale de Coupe contre Thoune (victoire 2-1). Il avait par contre été brillant en demi-finale face à Zurich, marquant notamment un but magnifique.

Au Portugal, Noah Okafor se retrouvera sur la même feuille de match que Cristiano Ronaldo, un joueur qu’il admire. «Il s’agit d’un exemple incroyable. Il a une énorme volonté et une mentalité admirable. Je le suis à la télévision depuis que je suis tout petit et là, je vais être tout près de lui. Cela aussi, ça me rend fier. Ces derniers jours, tout est un peu comme dans un rêve», a-t-il souri.

Créé: 04.06.2019, 18h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.