Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:43

FOOTBALL OM: Labrune, Dassier et Diouf en garde à vue!

Le président actuel et ses prédécesseurs sont entendus dans le cadre de rétrocommissions ayant pu être commises autour du transfert de Gignac.

Vincent Labrune aurait été placé en garde à vue.

Vincent Labrune aurait été placé en garde à vue. Image: AFP

Matches truqués aussi!

Neuf personnes, dont les présidents des clubs de Nîmes (Jean-Marc Conrad) et de Caen (Jean-François Fortin), ont été interpellées mardi matin dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de trucage de matches dans le football français, a-t-on appris de source policière.

Les enquêteurs les soupçonnent de s'être arrangés à la fin de la saison dernière pour que leurs équipes fassent match nul et que Nîmes se maintienne en Ligue 2, a-t-on précisé, confirmant une information du Parisien et du Point. Le club de Caen avait, quant à lui, effectué sa montée en Ligue 1.

L'enquête vise des faits de «corruption active et passive dans le cadre de manifestations sportives», selon Le Point. Elle concernerait plusieurs matches de Ligue 2 disputés par le Nîmes Olympique contre les équipes de Caen, Dijon, le CA Bastia et Créteil.

Parmi les personnes interpellées et placées en garde à vue figureraient également des entraîneurs et des intermédiaires de renom.

Cette affaire est apparue en marge de l'enquête sur le cercle Cadet, l'un des principaux cercles de jeux parisiens, qui a récemment été perquisitionné dans le cadre d'une enquête pour «association de malfaiteurs» et extorsion en bande organisée. / si

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président de l'OM, Vincent Labrune, et d'ex-dirigeants du club de foot marseillais, dont Jean-Claude Dassier et Pape Diouf, ont été interpellés mardi et placés en garde à vue dans le cadre d'une affaire financière, a-t-on appris de sources proches de l'enquête, confirmant une information de i-Télé.

Il s'agit notamment d'examiner des «contentieux» et «transferts effectués ces dernières années», ont dit ces sources. Une source policière a aussi parlé de «fraudes liées à plusieurs transferts».

Le transfert de son attaquant vedette André-Pierre Gignac, de Toulouse à Marseille en 2010, est dans le collimateur des enquêteurs. Des perquisitions ont déjà eu lieu au siège de l'OM il y a quelques mois, lors desquelles des documents ont été saisis. Les policiers s'attachent à vérifier s'il y aurait eu, à l'occasion de celui-ci «et d'autres opérations de même type», des commissions, ont expliqué les sources proches de l'enquête.

Série d'interpellations

L'enquête est menée et supervisée par la sous-direction de la lutte contre le crime organisé et la délinquance financière (SDCOF) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), dont différents services et offices ont été mis à contribution.

Il y a eu une série d'interpellations de membres actuels ou anciens de l'état-major de l'Olympique de Marseille dans leurs lieux de résidence. M. Dassier a ainsi été interpellé à Paris et placé en garde à vue à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans les locaux de la DCPJ, tandis que d'autres, dont M. Labrune, sont entendus dans ceux de la PJ de Marseille. L'actuel président de l'OM est arrivé tôt mardi matin à l'hôtel de police de Marseille.

Son bras droit, Philippe Pérez, figure au nombre des gardés à vue. Les enquêteurs estiment, ont dit les sources proches de l'enquête, avoir «suffisamment d'éléments» pour «passer au crible la gestion présente et passée de l'OM» et des «transferts» présumés litigieux. Les gardés à vue vont «devoir s'expliquer de fond en comble», selon une de ces sources.

Créé: 18.11.2014, 13h26

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.