Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:59

Football Pagaille aux buvettes du stade, Servette s’excuse

Lors du derby du Rhône, l’accueil des spectateurs assoiffés a failli aux comptoirs de la Praille. Conscient des désagréments subis, le club «grenat» a fait amende honorable.

Contrairement à ce qui se passe à Munich, lors de l'Oktober Fest, la bière ne coule pas encore à flot au Stade de Genève.

Contrairement à ce qui se passe à Munich, lors de l'Oktober Fest, la bière ne coule pas encore à flot au Stade de Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux matches ont suffi au Servette FC pour démontrer qu’il s’était déjà adapté à sa nouvelle catégorie. Que ce soit à Berne (1-1 contre YB) ou lors de la venue du FC Sion au bout du lac (0-0 dans le derby du Rhône), les joueurs d’Alain Geiger ont très souvent séduit et montré qu'ils avaient pour la plupart digéré le saut en Super League.

Si pour le néo-promu «grenat», tout se passe pour le mieux sur la pelouse, il n’en a pas été de même au niveau de l’accueil des spectateurs aux buvettes du stade de Genève, où la plus grande gabegie a régné samedi soir. Certains spectateurs n’ont d’ailleurs pas manqué d’exprimer leur mécontentement sur les réseaux sociaux, principalement en raison d’un temps d’attente jugé anormalement élevé. «Votre buvette c’est un immense scandale les mecs. Sérieusement ?!», s’est étranglé l’un d’eux. «De pire en pire… 30 minutes pour une bière», déplorait un autre, inquiet à l'idée de rater une partie du match.

Forcément, tout ceci n’a pas échappé aux responsables servettiens, lesquels, conscient de l’insatisfaction créée au sein du public, n’ont pas tardé à réagir en exprimant leur mea-culpa dans un communiqué officiel.

Montré du doigt en tant que partenaire traiteur, Stanislas de Boissieu, patron de Prime & Cie, a été le premier à s’excuser. «Cette situation est indépendante de notre volonté, j’en suis très peiné, devait-il expliquer. Toutes nos équipes ont énormément travaillé et étaient prêtes. Malheureusement, le système de tireuses à bière n’a pas fonctionné normalement. Notre fournisseur de bière est sur place ce lundi (ndlr : hier) et s’engage à tout remettre en ordre pour le prochain match.»

Président du Servette FC, Didier Fischer a lui aussi pris conscience de ce problème d’accueil aux buvettes. «Je remercie les spectateurs pour leur patience, écrit-il. Le Servette FC et ses partenaires s’excusent des désagréments créés. L’accueil du public est primordial pour nous. Prime & Co et le fournisseur de bière mettent tout en oeuvre pour trouver une solution rapide pour le prochain match.»

Un club qui reconnaît ses torts et s’en excuse, voilà qui n’est pas banal et mérite d’être souligné. Comme dit l’adage, faute avouée à moitié pardonnée…

Il ne reste plus à espérer que tout soit en ordre dimanche pour la réception du FC Lucerne. Afin que le public de la Praille puisse fêter comme il se doit les trois points espérés…

Créé: 30.07.2019, 19h50

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.