Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 23:09

Football Le pilote de Sala n'aurait pas dû voler de nuit

David Ibbostson, qui pilotait l'avion transportant le joueur de Cardiff City lorsqu'il s'était écrasé en janvier dernier, aurait été daltonien.

Le Piper Malibu transportant Emiliano Sala vers le Pays de Galles s'était écrasé dans la Manche le 21 janvier.

Le Piper Malibu transportant Emiliano Sala vers le Pays de Galles s'était écrasé dans la Manche le 21 janvier. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le pilote de l'avion qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala et qui s'était abîmé dans la Manche le 21 janvier, provoquant la mort des deux hommes, n'était pas habilité à voler la nuit, a rapporté la BBC samedi.

Selon le média britannique, le pilote, David Ibbotson, était daltonien, ce qui l'empêchait de voler la nuit, et sa licence de pilote ne disposait pas de la «qualification au vol de nuit». «Le daltonisme empêche directement un pilote d'obtenir une autorisation nocturne, parce que le fait d'être capable de différencier des lumières vertes et rouges est essentielle pour les vols dans le noir», a commenté une source spécialisée dans l'aviation à l'antenne galloise de la BBC.

Interrogée par l'AFP, l'Autorité britannique de l'aviation civile (CAA) n'a pas confirmé cette information, indiquant seulement que «l'enquête de l'AAIB est en cours». De son côté, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a précisé à l'AFP que son enquête «continue de se concentrer sur les licences».

Le mois dernier, l'AAIB avait établi que l'avion qui transportait Emiliano Sala n'était pas autorisé à effectuer des vols commerciaux. Les enquêteurs avaient précisé que David Ibbotson avait déjà transporté d'autres passagers sur la base d'un «partage des coûts», autorisée par la réglementation.

Après avoir signé à Cardiff, Emiliano Sala était reparti à Nantes le 19 janvier faire ses adieux à ses anciens coéquipiers du club français et récupérer des affaires avant de repartir deux jours plus tard vers la capitale galloise à bord d'un petit avion.

Le corps d'Emiliano Sala avait été localisé à bord de l'épave de l'avion, par 67 mètres de fond, et récupéré le 7 février, alors que celui du pilote de l'appareil, David Ibbotson, n'a pas été retrouvé. (AFP/nxp)

Créé: 30.03.2019, 11h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.