Dimanche 24 mars 2019 | Dernière mise à jour 11:52

Football Le plan de jeu diabolique des Français

Les Français ont volontairement laissé le ballon aux Belges pour mieux les frapper en contre ou sur balles arrêtées. Les voilà en finale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Didier Deschamps n’est pas un romantique du football, ce n’est pas tout à fait une surprise. Mais mieux que peu de monde sur la planète, le technicien sait comment gagner. Il a été le premier capitaine d’un club français à soulever la Ligue des Champions, en 1993 avec Marseille. Et aussi, bien sûr, le premier Bleu à brandir la Coupe du monde, un soir de juillet 1998. Dimanche, à Loujniki, le Bayonnais aura l’occasion d’entrer encore un peu plus dans l’histoire. Car oui, son équipe de France, sans être flamboyante, est en finale de la Coupe du monde.

Comme en quarts de finale face à l’Uruguay, les Français ont fait la différence sur un coup de pied arrêté d’Antoine Griezmann repris victorieusement par un défenseur central. À Nijni Novgorod, Raphaël Varane avait coupé au premier poteau, juste avant la pause. Hier à Saint-Pétersbourg, c’est son copain Samuel Umtiti qui s’est occupé de tout à la 51e pour placer les Bleus sur la voie express pour Moscou. Les Belges, qui avaient eu l'essentiel du ballon et les plus belles occasions, se sont donc fait punir par l’efficacité à la française, tombant dans le piège préparé par Didier Deschamps et son staff.

Les Bleus avaient bien observé les Belges en amont et craignaient beaucoup les fulgurances d’Eden Hazard et de Kevin De Bruyne dans le dos de leur défense. Ils ont donc défendu bas, mais de manière agressive sur le porteur du ballon, et ont décidé de frapper en contre une fois la balle récupérée pour profiter de la vitesse de Kylian Mbappé. Un plan de jeu simple, mais pas simpliste, car il reposait sur les immenses qualités de Paul Pogba et d’Antoine Griezmann dans le jeu de transition. Les Belges, pas dupes, ont accepté le défi et ont porté le ballon, essayant de se replier le plus vite possible dès qu’ils l’avaient perdu. Ils ont globalement bien travaillé, dans le sillage d’un Eden Hazard impressionnant de percussion, mais se sont heurtés à une défense française et à un gardien à la hauteur de l’événement. La France, en défendant bien et en frappant juste, a gagné le droit de voir Moscou dimanche.


Le geste

Le double-contact fou de Kylian Mbappé

54e minute, Kylian Mbappé reçoit un ballon à l’entrée des seize mètres côté gauche, dos au but. L’attaquant des Bleus réalise une merveille de double-contact «roulette-talonnade» parfaitement dans la course d’Olivier Giroud. Mais l’avant-centre est repris par son défenseur. Dommage pour Mbappé: sa passe décisive était magique.


Le top

Hugo Lloris

Le gardien des Bleus prouve qu’il s’agit bien de «sa» Coupe du monde. Il s’est notamment illustré par un merveilleux arrêt (photo) à la 21e sur une frappe en pivot de Toby Alderweireld. Il n’a pas tout maîtrisé, mais il n’a pris aucun risque. Costaud.


Le flop

Romelu Lukaku

Le très puissant avant-centre est allé bousculer Raphaël Varane et Samuel Umtiti, se montrant très précieux dans les remises pour ses coéquipiers. Mais il a été éteint par la charnière des Bleus, qui ne lui a laissé absolument aucune espace.


Le chiffre

16 minutes

Le temps qu’il a fallu aux deux équipes pour commettre une faute! Le match a été intense et engagé, mais correct. Et très bien arbitré par M. Andrès Cunha.


Le fair-play

Roberto Martinez

Fidèle à sa réputation d’homme élégant, le sélectionneur de la Belgique a félicité la France pour son accession à la finale. «Nous étions l’équipe qui devait faire le jeu, qui devait assumer le contrôle du ballon, mais ce n’est pas une excuse. Je suis très fier de la performance de mes joueurs, mais la déception est immense. On va devoir se reconcentrer et essayer d’aller chercher la troisième place. Jamais la Belgique n’a terminé sur le podium d’une Coupe du monde.» (Le Matin)

Créé: 10.07.2018, 23h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.